#258 : Visiter la ville du Czar Samuel sur le bord du lac d’Ohrid

1 735 vues Nico 10 juillet 2018 0
#258 : Visiter la ville du Czar Samuel sur le bord du lac d’Ohrid

Idée #258 – Visiter la ville macédonienne d’Ohrid


[Classement UNESCO : génie créateur humain – témoignage de tradition culturelle – période significative dans l’histoire humaine – beauté ou phénomène naturels] Ohrid (en macédonien Охрид) est une ville du sud-ouest de la République de Macédoine. La ville d’Ohrid est fondée durant l’Antiquité, et est alors connue sous le nom Lychnidos. Elle possédait un théâtre antique et une acropole. Après les invasions slaves du début du Moyen Âge, la ville devient au IXe siècle un grand centre religieux et culturel. Saint Clément d’Ohrid y fonde alors un grand monastère et participe à l’établissement de l’alphabet cyrillique et de la culture bulgaro-macédonienne.

Un siècle plus tard, Samuel Ier de Bulgarie fait d’Ohrid la capitale de son empire. La ville s’agrandit rapidement, se dote d’une forteresse; elle devient le siège du Patriarcat d’Ohrid, créé par Samuel Ier. L’arrivée de la Quatrième croisade à Constantinople en 1204 précipite l’empire byzantin dans la ruine. Il se divise en divers États, comme l’Empire de Nicée ou le Despotat d’Épire et Ohrid se retrouve dans le Royaume de Thessalonique, un des États latins d’Orient mis en place par les Croisés. La ville d’Ohrid est conquise par le roi de Serbie Stefan Uroš IV Dušan en 1334. Ce souverain se fait par ailleurs couronner empereur des Serbes et des Grecs en 1346 à Skopje, qui devient la capitale de son empire.

À la fin du XIVe siècle, les Serbes sont chassés de la région par les Turcs, conduits par le sultan Bayezid Ier. L’arrivée des Turcs et l’islamisation des habitants a un impact important sur la ville, qui change de visage. Les premiers monuments turcs sont construits dès le début du XVe siècle et le monastère Saint-Pantaleimon est converti en mosquée, ainsi que la cathédrale Sainte-Sophie au XVIe siècle. À partir de la première moitié du XIXe siècle, la ville d’Ohrid est le témoin du développement rapide du nationalisme macédonien.

Aujourd’hui, Ohrid est considérée comme la capitale touristique de la République de Macédoine ; en conséquent, Ohrid compte un nombre très important d’hôtels et de restaurants. Les touristes sont attirés par les nombreux sites archéologiques, les monastères, la vieille ville, les paysages uniques, la nature et le lac d’Ohrid. La forteresse de Samuel, qui domine la ville, comporte 18 tours et quatre portes. Parmi les innombrables églises médiévales d’Ohrid se trouvent également celles du monastère Saint-Pantaleimon, de Saint-Dimitri, de Saint-Constantin-et-Hélène ou encore de la Sainte-Vierge-des-Hospices. Elles sont toutes décorées de fresques et forment de parfaits exemples de l’architecture religieuse byzantine. La vieille ville d’Ohrid est également remarquable pour son ensemble de maisons construites du XVIIIe siècle au début du XXe siècle. Celles-ci sont mieux préservées que dans les autres villes de la République de Macédoine et traduisent les influences byzantines et orientales de l’architecture macédonienne. Ces maisons possèdent des fondations et le rez-de-chaussée généralement en pierre, tandis que les niveaux supérieurs sont en bois et en mortier, présentant des encorbellements caractéristiques en deux couleurs, blanc et  noir. Allez, petit tour dans la ville et dîner au bord du lac…



C’est où ?


Ohrid, Ancienne république yougoslave de Macédoine

Agrandir le plan

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.