Choisir et installer sa tente

123 vues Nico 27 janvier 2018 0
Choisir et installer sa tente


Les éléments essentiels de la tente


Un peu de vocabulaire avant de commencer :

  • 1. La chambre : c’est l’espace ou vous allez dormir. Il faudra donc la choisir suffisamment grande pour être à l’aise (éviter que vos pieds touchent le bout).
  • 2. Le double toit : c’est la couche qui sert de protection à la chambre. Il vous protège des éléments extérieurs (pluie, neige, vent …)
  • 3. L’abside  : espace situé devant la tente, abrité par le double toit. Il sert en règle général à protéger des sacs, faire la cuisine en cas de mauvais temps.
  • 4. Les arceaux : ils vont créer la structure de la tente. Les arceaux se montent et démontent facilement pour un rangement facile.
  • 5. Les sardines : Éléments en métal qui permettent l’amarrage de la tente et la tension du double toit.
  • 6. Les fenêtres d’aération : facilitent la circulation de l’air et permettent donc d’éviter la condensation.
  • 7. Les haubans : cordelettes qui vont permettent de tendre la tente pour optimiser la résistance au vent.

Les différents types de tentes


Il existe des tentes de toutes dimensions et de formes très variées, ce qui rend difficile de définir clairement des catégories. Cependant, on peut les identifier ainsi :

Tentes « Tarp »

Ces tentes (ou plutôt ces « abris ») sont composées d’un ou deux piquets droits avec un protection fine type « bâche légère ». Elles sont principalement utilisées pour un bivouac rapide avec des conditions météorologiques favorables, mais protègent également d’une pluie fine. Ces tentes sont de plus en plus utilisées par le mouvement MUL (Marche Ultra Légère), pour leur extrême légèreté et leur montage rapide. A noter que souvent, les 2 piquets ne sont ni plus ni moins que les bâtons de rando.

En montagne, ce type de tente est toutefois peu utilisé car la protection contre le froid et le vent n’est pas assurée.

Tentes « Tunnel »

Comme leur nom l’indique, ces tentes ont la forme d’un tunnel. Un, deux ou à trois arceaux créent la poche tubulaire. Ces tentes ne sont pas autoportantes, mais ont l’avantage d’être très légères.

Les tentes « tunnel » sont généralement faite pour une ou deux personnes et elles n’ont pas un espace énorme. La position assise est souvent difficile, car l’intérieur de la tente présente peu de hauteur.

Les Tentes « dôme »

La majeure partie des tentes sur le marché sont des tentes « dôme ».

Gros avantage : leur montage est facile et elle sont autoportantes.

La protection contre la pluie et le vent est assurée. Le volume est assez important et ces tentes sont par conséquent très conforts. En montagne, les tentes « dômes » auto-portantes sont souvent les plus appropriées.

Les Tentes « géodésiques »

Les tentes dites géodésiques ne sont ni plus ni moins que des tentes « dôme » auxquelles on ajoutent des arceaux supplémentaires pour augmenter la stabilité et la résistance au vent.

Qui dit ajout de matériel, dit souvent poids plus important. Mais c’est le prix du confort et de la sécurité.

Outre ces structures de tente de base, il y a beaucoup de tentes hybrides qui combinent l’une ou l’autre des caractéristiques ci-dessus. Le but étant de mélanger les points forts de chacune des structures utilisées et donc d’arriver à une construction plus robuste.


Les critères de choix d’une tente


L’auto-portance

La tente que vous allez acheter sera soit « autoportante » soit « fixe ». Une tente dite « autoportante » a la particularité de tenir debout sans sardines et haubans.

Les tentes autoportantes offrent plusieurs avantages :

  • Vous pouvez les déplacer vers un autre emplacement sans avoir à démonter et à remonter la tente.
  • Vous pouvez facilement les égoutter ou les sécher en positionnant la tête en bas.
  • vous pouvez vous mettre dans un endroit ou la fixation des sardines s’avère difficile (rochers, sable très fin)

A noter que toutes les tentes, y compris le type autoportante, sont en général ancrées au sol par des sardines et des haubans, notamment pour offrir un meilleure stabilité au vent.

Le niveau de protection

Les tentes se caractérisent par leur niveau de protection.

  • Les tentes 4 saisons sont conçues pour être utilisées toute l’année et sont capables de résister aux plus fortes tempêtes de neige.
  • Les tentes 3 saisons vous protègent contre des conditions difficiles en été, printemps et automne. Cependant, elles ne seront pas en mesure de vous protéger dans des conditions hivernales difficiles.
  • Les tentes 2 saisons : parfaites pour une utilisation à partir de la fin du printemps jusqu’au début de l’automne, mais elles ne sont pas conçues pour des conditions plus rudes.

La capacité de la tente

Sur les modèles actuels, les fabricants de tentes donnent une estimation du nombre exact de personnes que la tente peut accueillir. Méfiez-vous de ces estimations optimistes, car dans la plupart des cas, vous serez serrés. De notre côté, nous sommes plus adeptes d’une tente confort ou l’on se sent à l’aise.

Si vous partez à trois, prenez plutôt une tente avec l’indication « 3+ », cela vous permettra d’être au large et si besoin de garder vos sacs avec vous durant la nuit. Bien entendu, ce choix se fait souvent au détriment du poids.

L’abside (espace situé devant la tente, abrité par le double toit) a également une importance extrême. Cet espace vous permettra d’entreposer vos sacs, vos chaussures (de préférence emballé dans un sac plastique, on ne sait jamais) ou également de faire la cuisine si le temps est exécrable. Nous vous conseillons donc d’opter pour une tente avec une abside qui offre un gros volume.

Le poids de la tente

Un des éléments de base à prendre en compte avant l’achat d’une tente : le poids. A la différence du camping classique ou d’une itinérance en vélo, en montagne vous allez porter votre tente sur le dos ! Privilégiez donc des tentes à poids plutôt faible, surtout si vous faites de la rando itinérante. Les fabricants ont fait de gros efforts sur le gain de poids. Vous pourrez même trouver sur le marché des tentes (pour les plus lights) à 1,5 kg pour 2 personnes.

Plus la tente sera légère, plus elle sera chère. A vous de trouver le meilleure compromis pour l’utilisation que vous en faites.

La stabilité au vent

En montagne, il n’est pas rare d’avoir des conditions difficiles (vent fort, bourrasque). Votre tente doit donc pouvoir résister à ces conditions.

La ventilation / respirabilité

La condensation est un problème courant. Les tentes avec un double toit imperméable et une chambre respirante assurent une meilleure protection contre la condensation.

La facilité de montage

L’effort qu’il faut pour le montage diffère d’une tente à l’autre, surtout dans des conditions difficiles ou ce facteur peut se révéler primordial. Une tente longue à monter avec un maniement difficile devient souvent un calvaire en montagne.

Le prix

Il y a toute sorte de prix pour les tentes de rando/trek (du simple au quintuple). Faîtes votre choix en fonction de votre utilisation et de vos moyens.


Choisir l’emplacement de la tente


Trouvez un endroit approprié. Choisissez un endroit suffisamment large pour pouvoir assembler votre tente. Si vous vous trouvez dans un parc national, assurez-vous que vous vous trouvez dans une aire de camping autorisé. Assurez-vous aussi de ne pas vous trouver sur une propriété privée et suivez la réglementation locale en matière de camping.

Trouvez un endroit plat où vous pourrez monter la tente. Sortez les pierres, les branches et tous les autres débris qui se trouvent sur l’endroit où vous avez choisi de planter la tente. Si vous vous trouvez dans un endroit où se trouvent des pins, vous pourriez rendre le sol un peu plus confortable en le recouvrant d’épines de pins.

  • Évitez de monter votre tente dans un fossé ou dans un trou en général. Un endroit plus bas que le reste du terrain se verra rempli d’eau en cas de fortes pluies. Même si votre tente est hermétique, vous vous retrouverez dans une situation peu confortable lorsqu’elle se mettra à flotter. Le site idéal est plat et légèrement surélevé par rapport au reste du terrain.

Faites attention à la direction du vent. Positionnez le côté de votre tente où se trouve la porte dans le sens contraire du vent, pour éviter que la tente ne se gonfle et que le vent crée une tension sur les murs.

  • Essayez de vous protéger naturellement près des arbres, surtout s’il y a beaucoup de vent. Rapprochez-vous des arbres pour qu’ils bloquent le vent.
  • Évitez de camper dans les rivières asséchées au cas où se produirait une inondation subite et évitez de camper sous les arbres, cela peut être dangereux pendant les tempêtes, car des branches peuvent tomber sur votre tente sans crier gare.

Déterminez la position du soleil à son lever. Vous pourriez anticiper la position du soleil le matin pour ne pas mal vous réveiller. En été, les tentes peuvent se transformer en four, ce qui signifie que vous pourriez vous réveiller en sueur et de mauvaise humeur si vous mettez votre tente en plein soleil le matin. L’endroit idéal pour planter votre tente est un endroit qui sera à l’ombre le matin pour vous réveiller en douceur à l’heure que vous avez choisie.

Organisez correctement votre camp. Installez la tente loin de l’endroit où vous allez cuisiner et où vous allez faire vos besoins, en faisant attention que le vent ne souffle pas de ces zones-là vers votre tente. Si vous faites un feu, assurez-vous qu’il est suffisamment éloigné de la tente, que des étincelles n’y mettent pas le feu et éteignez le complètement, le soir avant d’aller vous coucher.


Monter la tente


Posez une bâche sur le sol avant de monter la tente. Lorsque vous installez votre tente, il est important de placer une barrière entre le sol et votre tente pour éviter l’accumulation d’humidité. Vous devriez avoir une bâche en plastique ou en vinyle de bonne qualité en même temps que votre tente.

  • Pliez la bâche pour lui donner la même surface que la tente, mais légèrement plus petite. Il ne faut pas qu’un bout de la bâche dépasse de la tente, autrement de l’eau pourrait s’y infiltrer dessous s’il se mettait à pleuvoir. Pliez les côtés les plus longs et glissez-les sous la tente.

Étalez tous les pièces de la tente pour les avoir sous les yeux. La plupart des tentes modernes sont faites de nylon léger, de perches et de piquet, alors que les tentes plus anciennes, comme celles des soldats, étaient faites d’un système de perches et de couvertures plus compliqué. Il vous faut au moins la tente en elle-même et ses perches, la méthode d’assemblage est généralement la même.

Posez la tente sur la bâche. Trouvez le bas de la tente et posez ce côté-ci sur la bâche. Orientez les fenêtres et la porte dans la direction que vous souhaitez. Posez la tente à plat et concentrez-vous sur les perches.

Assemblez les perches de la tente. Selon votre type de tente, les perches pourraient s’assembler avec des cordes élastiques ou elles pourraient être numérotées pour que vous les assembliez vous-même. Prenez les perches et posez-les sur la tente posée à plat.

Insérez les perches de la tente dans le rabat correspondant. La plupart des tentes de base possèdent deux perches qui se croisent en forme de X pour former le cadre de la tente. Pour pouvoir les faire tenir sur la tente, vous devez en règle générale insérer le bout de chacune des perches dans un œillet qui se retrouve à chaque coin de la tente et faire glisser la perche dans de petits rabats en haut de la tente ou l’attacher à de petits crochets qui pendent du haut de la tente.

Levez la tente. Il vous faudra faire preuve de coordination, c’est pourquoi il vaut mieux avoir un partenaire pour cette étape. Une fois que vous avez fait entrer les deux perches dans leurs œillets et rabats, elles devraient être courbées, rigides et soulever la tente pour lui donner l’aspect de quelque chose dans lequel vous pourriez dormir.

  • Il vous faudra amadouer certaines tentes. Tirez sur les coins pour être sûr que le sol forme un carré et que les perches ne bougent pas.
  • Selon le modèle de votre tente, il pourrait y avoir de petits crochets attachés à de petites cordes sur la structure. Accrochez-les aux perches qui constituent la structure de base de la tente, une fois que vous l’avez levée. Attachez toutes les autres pièces nécessaires à la tente.

Fixez la tente au sol. Une fois que la base de la tente forme un carré sur la bâche, servez-vous des piquets en métal que vous ferez passer à travers les œillets dans les coins et que vous enfoncerez dans le sol. Si vous vous trouvez dans un endroit rocailleux où le sol est très dur, il vous faudra sûrement utiliser un marteau ou un objet lourd pour enfoncer les piquets dans le sol. Il est très facile de plier certains piquets de tente, alors faites attention lors de cette étape.

Ajoutez la protection contre la pluie, si vous en avez une. Certaines tentes sont vendues avec une protection contre la pluie, qui consiste en une deuxième couche qui s’installe au-dessus de la tente. Certaines de ces protections s’attachent à la structure de la tente et sont plus compliquées que d’autres, alors lisez le manuel d’utilisation pour savoir comment installer votre protection contre la pluie.


Ranger la tente


Faites sécher la tente au soleil avant de la ranger. S’il pleut pendant que vous campez, il est important de laisser la tente bien sécher à l’intérieur comme à l’extérieur ou vous vous retrouverez avec une tente moisie la prochaine fois que vous voudrez aller camper. Accrochez-la à des branches basses ou sur un étendoir lorsque vous arrivez à la maison pour la faire sécher, puis rangez-la de nouveau jusqu’à la prochaine fois.

Enroulez chacune des pièces et rangez-les individuellement. Si vous avez un sac dans lequel vous rangez votre tente, il peut sembler difficile au début de tout y rentrer. Il n’existe pas de façon sûre de ranger votre tente et il vaut toujours mieux la replier de la même façon dont elle était pliée lorsque vous l’avez ouverte. Mettez à plat toutes les pièces, la tente et sa protection contre la pluie, pliez-les dans le sens de la longueur, puis roulez-les le plus serré possible et mettez-les dans le sac.

Ne pliez pas la tente chaque fois de la même façon. Il est important de ne pas former de plis sur votre tente, car ils vont se transformer en points faibles et des trous pourraient se former dans le tissu. Roulez votre tente et fourrez-la dans son sac, mais évitez de la plier pour ne pas former de plis.

  • La prochaine fois que vous irez camper, il vaut mieux que vous ayez une tente toute froissée plutôt qu’une tente pliée avec de gros trous. Souvenez-vous que la tente n’est pas un objet de mode, c’est un abri contre les éléments.

Mettez les piquets et les perches en dernier dans le sac. Une fois que vous avez rentré la tente et la protection dans le sac, mettez-y les piquets et les perches sur le côté. Il y a fort à parier qu’il n’y aura déjà plus beaucoup d’espace dans le sac, alors faites attention pour ne pas déchirer la tente avec les piquets ou les perches.

Ouvrez votre tente régulièrement pour l’aérer. Parfois, il peut se passer beaucoup de temps entre deux sorties de camping. Il vaut toujours mieux ouvrir votre tente de temps à autre et l’aérer dans votre jardin pour vous assurer qu’il ne reste pas de moisissure dans le tissu ou que des souris n’y ont pas élu résidence. Il n’est pas nécessaire de la laver, sortez-la, remuez-la et remettez-la dans le sac d’une façon différente.


Camper sous la pluie


Tenez compte de votre destination de vacances ou d’expédition. Vous partez dans une région connaissant des déluges réguliers ? Si oui, attendez-vous à ce qu’il pleuve et préparez-vous bien. Pour les autres destinations de camping, attendez-vous également à connaitre un ou deux jours de pluie et préparez-vous en conséquence. Avant de partir, regardez les prévisions météo pour la région où vous allez camper.

Choisissez la bonne tente. Si beaucoup de critères rentrent en compte pour choisir une tente, il faudra également penser à des points spécifiques lorsque vous vous préparez à la pluie :

  • la toile externe de la tente devra couvrir suffisamment la structure interne pour éviter que les éclaboussures de boue ne deviennent un problème.

Assurez-vous que les coutures de la tente soient réellement hermétiques. Vous éviterez ainsi que l’eau ne s’infiltre de tous les côtés !

  • Le sol de la tente devra remonter sur les côtés, un peu comme une baignoire, y compris au niveau de l’entrée. Si le sol de la tente retombe ou est simplement cousu à plat aux parois de la tente, l’eau entrera.
  • Le revêtement de la tente devra être waterproof (lisez les étiquettes du produit avec attention afin de vous renseigner sur ce point).
  • Si vous campez pour une courte période et que la proximité avec vos camarades de camping ne vous dérange pas, vous pourrez choisir une petite tente. Si vous allez camper 3 jours ou plus, pour votre santé mentale, choisissez un modèle plus grand !

Montez votre tente correctement. Si vous devez monter la tente sous la pluie, commencez par installer une bâche au-dessus de vous afin que la pluie ne transforme pas votre tente en baignoire avant que vous n’ayez pu terminer de la monter. Pour plus de protection, installez également une bâche au sol, sous votre tente. Ce tapis de sol ne devra pas être visible sous la tente : repliez alors ses côtés afin que l’eau qui coule le long de la tente ne soit pas retenue par cette bâche. L’eau risquerait sinon d’être redirigée entre la bâche et le sol de votre tente. Certains modèles de tente peuvent être montés avec la partie intérieure de la tente déjà fixée à la partie extérieure, afin que l’intérieur de la tente ne soit pas mouillé. Si la pluie est forte, essayez de commencer par installer la partie extérieure étanche, puis installez-vous en dessous pour monter l’intérieur de la tente.

Il n’est pas recommandé de creuser des canaux d’évacuation de l’eau autour de votre tente. Les nouveaux sols de tente ne laissent pas pénétrer l’eau, même si vous les placez dans une grosse flaque. En creusant le sol, vous abimeriez le terrain et le laisseriez en piteux état pour les autres campeurs. Néanmoins, si vous campez sur du sable ou du gravier, il pourrait vous être nécessaire de creuser autour de votre tente. Et au cas où votre tente laisserait tout de même pénétrer l’eau, emportez une bâche à placer au sol à l’intérieur de la tente afin de rester bien au sec.

L’emplacement de votre tente est très important. Repérez les pentes, les angles, les creux, les terrains trop mous et évitez d’y planter votre tente. Recherchez plutôt l’endroit le plus élevé de votre terrain de camping. Choisissez votre emplacement avec soin, car un endroit qui vous semble tout à fait adapté par beau temps pourrait se transformer en étang sous la pluie ! Évitez les endroits présentant des signes de précédentes inondations (coulées de terre, débris, zones en cuvette, etc.). L’eau peut être canalisée vers ces endroits et les inonder en quelques minutes en cas de forte pluie.*

Utilisez une bâche pour couvrir votre tente et/ou comme paillasson. Si possible, fixez une bâche à des arbres, à des piquets ou tout autre élément haut de votre camp (même à votre voiture), afin de créer un « toit » au-dessus de votre tente. Assurez-vous que les bords de la bâche dépassent de ceux de la tente et laissent retomber l’eau au-delà de la tente. Vous éviterez ainsi que la pluie ne tombe directement sur votre tente. Cette solution est généralement la plus facile à mettre en place si vous partez camper en voiture. Vous pourrez également placer une bâche par terre, à l’entrée de votre tente. Vous y déposerez vos chaussures et vestes mouillées plutôt qu’avoir à les rentrer dans votre tente. Pensez sinon à emporter des sacs en plastique dans lesquels placer vos chaussures pleines de boue. Utilisez des bâtons ou autres éléments résistants à l’eau comme portemanteaux : placez-les à l’entrée de votre tente et placez-y vos vestes mouillées pour les faire sécher. Choisissez alors une veste étanche et à séchage rapide et investissez dans un bon pull ou deux afin de ne pas prendre froid.

Assurez-vous que votre tente soit suffisamment aérée. Alors que vous passez du temps dans votre tente, l’humidité de votre respiration se condensera en petites gouttes, qui pourraient ensuite retomber sur vous et sur vos affaires. Pour limiter la condensation, vous devrez vous assurer que votre tente soit aérée. Plus elle sera aérée, moins elle sera humide à l’intérieur. Les tentes avec auvent sont alors idéales, car vous pourrez les laisser ouvertes même lorsqu’il pleut.

Gardez des serviettes ultra-absorbantes à portée de main pour essuyer toute trace d’eau à l’intérieur de la tente. Si, malgré toutes vos précautions, l’eau entre dans votre tente, essuyez-la avec ces serviettes, essorez-les à l’extérieur et suspendez-les pour qu’elles sèchent. Afin de rester sec, épongez l’eau dès que vous l’apercevez. Il sera également temps de sortir de votre sac de couchage douillet et de rechercher d’où vient cette eau : peut-être devrez-vous ajuster les bâches ou faire circuler davantage d’air ?

Emportez le bon équipement.

  • Conservez une tenue de rechange dans un sac waterproof, juste au cas où, par malheur, toutes vos affaires seraient trempées.
  • Gardez une paire de tongs ou de chaussons à l’entrée de votre tente. Emportez une paire de chaussures faciles à enfiler et à retirer que vous porterez lorsque vous serez au camp. Les bottes en plastique sont peut-être très pratiques pour marcher dans la zone de camping, mais pour la randonnée, n’oubliez pas vos chaussures de marche.
  • La nuit, pensez à renter les manteaux de pluie à l’intérieur de la tente. Peut-être la soirée est-elle douce et étoilée, mais un orage pourrait surgir en pleine nuit et, si vous avez laissé votre veste sur un arbre ou dans votre voiture, vous vous en voudrez le matin venu. Si vous partez camper en voiture, emportez toujours un parapluie ou deux.
  • Emportez des chauffe-mains et des gants légers. Même en été, des gants légers et étanches éviteront que vos mains ne gèlent lorsque vous montez et démontez votre tente sous la pluie.

Démontez soigneusement votre tente. Si possible, démontez votre tente sous la bâche et rangez-la avant de sortir sous la pluie. Si vous poursuivez votre sortie camping dans un endroit sec, remontez la tente dès que possible, afin qu’elle ait le temps de sécher grâce au soleil et à la brise : vous passerez ainsi une nuit bien au sec. Et si vous avez le luxe d’abandonner le camping et de vous replier à l’hôtel ou de rentrer chez vous, sortez votre tente dès que vous le pouvez afin de la faire sécher. Si vous le devez, sortez-la sur le parking de l’hôtel. Ne laissez jamais une tente mouillée dans sa housse ou des moisissures se développeraient.


Quelques Conseils


Pensez à acheter une bâche pour mettre sous votre tente. Vous protègerez ainsi le sol de votre tente des déchirures et éviterez que l’eau n’y pénètre. Néanmoins, assurez-vous que la bâche soit entièrement sous la tente, car les bords qui dépasseraient risqueraient de retenir l’eau autour et en dessous de votre tente.

Les grands sacs en plastique refermables ou les sachets hermétiques seront vos meilleurs amis. Les chaussures, chaussettes et tout ce que vous pourrez rentrer dans ces sacs restera au sec, malgré les orages qui pourraient inonder votre tente.

Une tente « quatre saisons » est conçue pour l’hiver et ne vous protègera pas forcément mieux de la pluie. Ces tentes sont conçues pour les chutes de neige et les vents forts. En utilisant ce type de tente en été, vous porteriez un équipement plus lourd que nécessaire. Ces tentes sont aussi moins ventilées que les tentes « trois saisons ».

Pensez aussi à emporter du petit bois dans un sachet refermable. S’il pleut, le petit bois que vous trouveriez sur place sera trempé. Si possible, conservez votre bois dans la voiture. Si vous n’avez pas de petit bois sec, utilisez un couteau pour retirer une couche de 2 à 3 mm d’épaisseur de bouts de bois mouillés. L’intérieur du bois sera sec. Pour obtenir du gros bois sec, fendez des buches de la taille de votre avant-bras en quartiers ou en moitiés. À l’intérieur, le bois sera sec. Pensez aussi à chercher du bois à la base des arbres, juste au pied du tronc : c’est généralement là que le sol reste le plus sec.

Placez une double bâche à l’intérieur de votre tente. Cela protègera le sol de votre tente et vous gardera au sec. Utilisez des piquets en métal très longs pour fixer votre tente aux quatre coins, au cas où le vent se mettrait à souffler fort.

Assurez-vous que votre tente soit correctement fixée au sol. Elle devra être suffisamment tendue pour que vous puissiez y faire rebondir une pièce de monnaie. Si le tissu pend, l’eau y formera des flaques et commencera à s’infiltrer à l’intérieur. Si votre tente doit être tendue, ne la tendez pas au point que la partie externe touche la partie interne ou l’eau risquerait de s’infiltrer dans la tente. Sachez que dès que la partie interne touchera la partie externe, la condensation se formera : évitez donc de toucher la tente à l’intérieur ou de vous appuyer dessus.

Plus votre équipement est étanche, plus vous serez à l’aise. Assurez-vous que votre sac de couchage soit étanche ou waterproof. Utilisez des matelas waterproof. Pensez aussi à utiliser des draps de soie, car la soie sèche plus vite que le coton. Si vous partez camper en voiture, assurez-vous d’emporter des oreillers et du linge de lit qui puissent sécher rapidement.

Fermez toujours bien votre tente, cela vous évitera d’y retrouver divers visiteurs (moustiques, fourmis, scorpions, serpents…)

Si vous campez sur un terrain pourvu de douches et que celles-ci sont chaudes, profitez-en pour vous réchauffer. Vous serez probablement couvert de boue après avoir monté la tente sous la pluie et une bonne douche chaude vous aidera à retrouver votre bonne humeur. Si vous faites du camping sauvage, enfouissez-vous bien profond dans votre sac de couchage, vous n’êtes de toute façon probablement pas parti camper pour prendre une douche chaude !

Si vous partez camper en voiture, garez votre véhicule de façon à ce qu’il vous protège du vent. Si vous avez un hayon, procurez-vous une tente spéciale que vous pourrez y fixer (assurez-vous simplement d’éteindre toutes les lampes de votre voiture, afin de ne pas vous retrouver à court de batteries). Vous aurez ainsi davantage d’espace pour vous installer en attendant que la pluie cesse.

Un parapluie peut ne pas sembler très utile en camping, mais il vous sera bien précieux lorsque vous devrez faire des aller-retour de la tente à la voiture, que vous bataillerez pour faire démarrer un feu, que vous réajusterez la bâche de votre tente ou que vous chercherez à protéger votre bébé de la pluie.

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.