#10 : Se jeter d’un pont haut de 50 m avec un élastique

14 229 vues Nico 15 janvier 2020 1
#10 : Se jeter d’un pont haut de 50 m avec un élastique

Idée #10 : Faire du saut à l’élastique depuis le viaduc de Cluis


Une façon plus rapide que la chute libre de tester l’effet de la pesanteur : le saut à l’élastique. Parti d’un pont d’au moins 50 mètres de haut, vous chuterez, tête en avant (obligatoire), mais uniquement après avoir pris la décision d’enjamber le parapet du pont (et choisir, c’est renoncer, paraît il…), un élastique attaché aux chevilles. Lors de la première descente de départ, le sauteur connaît un effet de chute libre, proche de l’apesanteur jusqu’à atteindre le bas de l’élastique, occasionnant un premier airtime. En continuant la descente, l’élastique en tension retient de plus en plus le sauteur, ce qui se traduit par une accélération négative puis finalement positive, dirigée vers le haut. Au point le plus bas, sous l’effet du poids du sauteur, ajouté à celui de l’énergie cinétique acquise, l’accélération positive vers le haut devient maximale avant la phase de remontée, et l’élastique se tend d’environ trois fois sa longueur d’origine à vide… Le sauteur remonte pendant que l’élastique se redétend, puis se retrouve de nouveau en apesanteur durant la décroissance de vitesse de remontée avant une redescente. L’élastique ne remonte toutefois pas jusqu’au sommet de départ – ce qui évite de s’encastrer dans le pont…

Le bonus : l’élastique se retendra et se détendra à plusieurs reprises, pour en profiter jusqu’au bout, avant de finir en pendule… Une bonne expérience, pour savoir si on a des « corones ». Allez, on s’envoie en l’air!


video


Quelques images



C’est où ?


Viaduc de Cluis, Indre, France.

1 commentaire »

  1. Avatar
    Pierrot 28 janvier 2020 at 17 h 23 min -

    wouaa, trop bien la vidéo embarquée, t’as pas l’air frais

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.