Albanie – Guide & Itinéraires

1 033 vues Nico 15 février 2020 Commentaires fermés sur Albanie – Guide & Itinéraires
Albanie – Guide & Itinéraires

Découvrez l‘Albanie, en suivant l’itinéraire conseillé et testé par CameraOnBoard.


Itinéraire conseillé en Albanie


Voir toutes les vidéos d’Albanie |

Offrant quelques plages sur l’Adriatique et sites antiques de qualité, adossée à une montagne sauvage, ce territoire des Balkans restent une originalité biculturelle. Son isolement politique encore récent ne facilite cependant pas l’atteinte de standard européen.


Cliquez sur les marqueurs pour voir les articles et les vidéos associées.

Les pointeurs « photos » n’indiquent que des photos de sites remarquables, sans lien vers des articles.


Les Incontournables


La ville et le château de Gjirokastra

La ville historique de Gjirokastrer est un exemple rare de ville ottomane bien préservée, construite par des fermiers propriétaires de grands domaines, autour de la citadelle. L’architecture se caractérise par la construction d’un type de maisons à tourelles, le « kule » turc, qui s’étagent en pente dans les vieux quartiers de Mali i Gjerë ; ces maisons qui font penser à de petites forteresses groupées, comportent généralement un rez-de-chaussée surélevé, un premier étage utilisé à la saison froide et un deuxième étage servant pour la saison chaude. La ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. [Voir la vidéo]

La vieille ville de Berat

Berat est connue sous le nom de la «ville aux mille fenêtres». Elle est également connue pour être, selon certains auteurs, la plus ancienne ville d’Albanie. Cette ville, au cœur d’une région vinicole, est représentative de la magnificence ottomane. Dans la ville, suivez les rues pavées qui vous mènent au château, en zigzaguant entre les maisons noires et blanches de style turc. La vieille ville de Berat a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Butrint

La ville antique de Butrint est située sur une presqu’île du lac de Butrint, à l’extrémité sud de l’Albanie. Il fallut attendre le début du XX siècle pour que des archéologues italiens y commencent des fouilles systématiques. La boue et la végétation qui recouvraient Butrint l’avaient protégée des ravages du temps, que ceux-ci soient dus à des causes humaines ou naturelles, et toute la ville se révéla alors, pour ainsi dire, intacte. Des vestiges du VIe  siècle av. J.-C jusqu’au Moyen-Âge sont visibles. Le site est classé UNESCO. [Voir la vidéo]

Les tombes illyriennes de Basse Selca

Découvertes à la fin des années 1960, les tombes de la Basse Selca sont les vestiges d’une importante cité illyrienne. Habitée dès l’âge du bronze et fortifiée au IVème siècle av. J.-C., la cité de Selca était un important centre d’échange et de production. Au IIIe siècle, quatre tombes monumentales royales ont été creusées dans la roches, représentant des créations originales d’ordre ionique. Dans une de ces tombes, réutilisée a la fin du IIe siècle, les archéologues ont découvert un riche mobilier, constitué d’armes, de récipients en bronze et en terre cuite, de  bijoux en or ainsi que d’emblèmes représentant des scènes mythologiques de combat. Le site est inscrit sur la liste indicative de l’UNESCO. [Voir la vidéo]

La ville antique de Durrës

Durrës présente encore les restes de son passé romain. Des vestiges de l’enceinte antique, reconstruite par Justinien au Bas-Empire, ou de l’amphithéâtre – le plus grand de tous les Balkans – sont encore visibles, au gré des rues. L’amphithéâtre est classé sur la liste indicative de l’UNESCO.

 


UnescoLes sites classés par l’UNESCO




Autres lieux à voir


Voir les vestiges antiques d’Apollonia

La ville a été fondée en -588 par des colons grecs de Corfou et Corinthe, sur un site qui semble avoir été auparavant occupé par des populations autochtones taulantiennes. Selon la légende, la ville s’appelait à sa fondation Gylaceia, en souvenir de son fondateur, avant d’être rebaptisé du nom de son fondateur légendaire. La ville fut «redécouverte» par des hommes de lettres européens au XVIIIe siècle, mais il fallut attendre l’occupation autrichienne de la région en 1916-1918 pour voir les premières fouilles archéologiques être organisées. La ville est inscrite sur la liste indicative de l’UNESCO.

Les Bunkers de la période communiste

Plus de 700 000 casemates ont été construites sous la domination d’Enver Hoxha, entre 1967 et 1991. Ces constructions sont toujours omniprésentes dans le pays, avec un bunker pour quatre habitants et une moyenne de 24 bunkers pour chaque km² de terrain. Le coût de leur construction épuisa les ressources du pays, les détournant de besoins plus urgents, comme la pénurie d’habitations ou la faible qualité des routes. L’Albanie serait le pays comportant le plus de tunnels de défense après la Corée du Nord…

Le lac de Lura

Le parc national Lurë a été fondé en 1996. On peut y voir des hêtres, des pins noirs d’Europe, des pins rouges, et de nombreuses espèces animales assez rares, telles l’Ours brun, le lynx d’Eurasie, le loup gris, la martre, le chevreuil et le grand Tétras. Le parc est réputé pour ses douze lacs d’origine glaciaire.

Saranda

La ville portuaire est située à l’extrême sud-ouest du pays, au bord de la mer Ionienne. Elle est l’une des nouvelles stations balnéaires de la côte albanaise. Rien de bien exceptionnel, mais une visite intéressante peut être faite au château de Lekurës, construit par Suleiman au XVIe siècle.



Un peu d’Aventure


Canyoning à Osumi

Des eaux chaudes, des cascades, des grottes, de hautes parois rocheuses, tout est surprenant et magnifique. Le canyon peut se descendre à pied et à la nage, ou en rafting quand le niveau de l’eau le permet. Le site reste assez accessible et n’est pas exigeant physiquement.


Sécurité


Délinquance. La petite délinquance demeure moins élevée que dans la plupart des Etats occidentaux. On constate néanmoins une légère tendance à la hausse dans les agglomérations, en particulier en ce qui concerne le cambriolage des domiciles privés et les vols à l’arraché. Il est donc conseillé aux voyageurs de suivre les recommandations suivantes :

  • limiter les transports d’objets de valeur, bijoux ou sommes d’argent ;
  • se munir d’une photocopie de ses documents d’identité ;
  • se méfier des pickpockets, notamment dans les autobus et les lieux publics fréquentés, et des individus circulant à cyclomoteur qui pratique le vol à l’arraché.

Par ailleurs, la mendicité, sans être violente, peut se manifester de façon relativement pressante dans certains quartiers. Attention à la présence marquée de populations roms sur certains sites touristiques.

Corruption. Attention, certaines forces de police, notamment municipales, peuvent être un peu pressantes.

Pour des informations à jour sur la sécurité en Albanie, consultez le site du ministère des Affaires étrangères avant votre départ. En savoir plus sur le site du ministère des Affaires Etrangères.


Bon à savoir


Infrastructures routières. L’état global du réseau, même si certaines portions de l’axe Nord-Sud sont désormais d’assez bonne qualité, laisse encore nettement à désirer. Les piétons sont fréquemment présents le long des routes, y compris sur les voies considérées comme rapides. Une extrême prudence est donc de rigueur.

Code de la route. De jour, l’allumage des feux de croisement est obligatoire en dehors des agglomérations. Les vitesses maximales autorisées sont de 110 km/h sur les autoroutes, 90 km/h pour les routes interurbaines principales, 80 km/h pour les routes secondaires et locales et 40 km/h en ville et dans les zones résidentielles.

Contrôle de police. Attention, la police est très présente ; attendez vous à vous faire arrêter régulièrement pour des contrôles de routine, notamment sur le prétexte de vérifier votre assurance carte verte. La police locale peut être assez corrompue, soyez prudent.

Les accidents de circulation restent une cause importante de mortalité en Albanie. Les conducteurs locaux roulent souvent au milieu, très vite, et toujours en Mercedes! Il est préférable de voyager de jour. La conduite de nuit nécessite une attention particulière, en raison de chaussées déformées, défaut d’éclairage, travaux non signalés, principalement sur les axes secondaires. Elle est totalement déconseillée sur les routes de montagne ou chemins vicinaux si on ne connaît pas la région.

Cartes de crédit. Les cartes de crédit ne sont acceptées que dans les grands hôtels, certains magasins et agences de voyages qui se trouvent pour la plupart à Tirana. Pensez à retirer de l’argent à l’avance. L’usage de la carte de paiement, parfois refusée, peut être soumis à des frais élevés.

Bureaux de change. Il est facile de trouver de petits bureaux de change où vous pourrez convertir vos espèces.

Prix & Marchandages. L’euro est très largement accepté, mais vous obtiendrez de meilleurs prix en utilisant des Leks. Dans les hôtels, il est toujours préférable de réserver, même par téléphone, et de se faire clairement confirmer le tarif avant de prendre possession de sa chambre. Il n’est pas rare que la tarification des hôtels, comme des musées, diffère, même de facto, pour les étrangers et pour les Albanais.

Pourboires. La pratique du pourboire ou du «bakshish» est très commune, on laisse généralement 10% de la somme totale du repas ou du café consommé, cela reste à votre discrétion.

Us et coutumes. Les contacts avec la population doivent être respectueux des traditions propres à la société albanaise, généralement caractérisée par son hospitalité. Les voyageurs doivent veiller à adopter une tenue et une attitude correctes et adaptées, notamment à l’occasion des visites des lieux de culte musulmans. Faire preuve de respect envers les jeunes filles : leurs familles restent très attentives à leurs fréquentations.


Budget quotidien


Pour les européens de l’Ouest, le coût de la vie en Albanie est plutôt bon marché.

Hébergement. Les hôtels coûtent moins de 30€ pour un confort basique, 30€ à 100€ pour un confort moyen, et un hôtel de luxe dans les 100€.

Alimentation. L’alimentation reste à des prix très accessibles. Un repas typique local coûte environ 100 à 220 LEK,, un repas au restaurant 200 à 500 LEK et un repas gastronomique au-delà de 500 LEK.


Quel temps fait-il ?


Options


Emplacement


Vous pouvez vous trouver le nom de la ville sur www.openweathermap.com.

Unités




Options d’Affichage




juil. 13, 2020 – lun.

Tirana
AL
Vent
1 m/s

Pression
759.81 mmHg

29°C

peu nuageux

Humidité
45%

Nuages
20%

Jour Cond. Temp. Vent Humidité PressionPres.
lun juil 13
29°C /20°C 2 m/s, NE 42% 760.56 mmHg
mar juil 14
29°C /20°C 1 m/s, ESE 31% 759.81 mmHg
mer juil 15
29°C /21°C 3 m/s, OSO 36% 761.31 mmHg
jeu juil 16
30°C /20°C 2 m/s, OSO 37% 759.81 mmHg
ven juil 17
31°C /21°C 1 m/s, SO 32% 756.81 mmHg


Quand partir ?


Haute saison : D’un climat méditerranéen, ce pays a des intersaisons très douces. Ainsi, pour pouvoir l’apprécier de long en large, la meilleure saison pour voyager en Albanie correspond au mois de mai, juin, et de septembre.

Moyenne saison : L’Albanie connait des périodes hivernales pluvieuses et de températures assez clémentes ; c’est la moyenne saison pour un voyage en Albanie.

Basse saison : Ce pays est soumis à des températures estivales caniculaires ; c’est la basse saison pour un séjour en Albanie. Préférez vous prélasser sur la côte méridionale. Les criques et les falaises bordées par de magnifiques plages peu encombrées vous permettent de lézarder au soleil pour une pause relaxante et, ainsi vous ressourcer en toute sérénité. Profitez-en pour visiter les villages longeant la côte, et aussi la cité grecque Apollonia.


Le Climat


La côte albanaise possède un climat méditerranéen très agréable. A Tirana et dans les autres villes situées dans les plaines à l’intérieur des terres, les averses sont nombreuses en hiver, mais les températures en dessous de zéro sont rares. Il neige souvent et en grand quantité dans les montagnes entre novembre et mars, et des villes comme Korça deviennent glaciales. Les routes et les pistes menant aux villages de montagne peuvent être bloquées par la neige pendant plusieurs mois, et Theth peut être inaccessible jusqu’en juin.

En été, Tirana étouffe de chaleur, surtout en août lorsque les températures frôlent les 40°C, dans les villes de montagnes le mercure peut aussi monter au-dessus de 40°C. Les températures sur la côte sont plus tempérées.


Gastronomie Locale


La cuisine albanaise, comme dans la plupart des nations méditerranéennes et des Balkans, a été fortement influencée par son passé culturel.

Vous pouvez tenter les plats traditionnels suivants :

  • Byrek : pâte feuilletée légèrement cuite et garnie d’un ou de plusieurs ingrédients, tels que fromage (peynirli), épinards (spanakli), viande hachée (kiymali), tomates, oignons, pommes de terre (patatesli), etc. Ils sont traditionnellement préparés à base de yufka, une fine crêpe de blé proche de la pâte filo. Ils se présentent ronds et coupés en parts, ou encore en portions triangulaires. Avec les qoftë (boulettes) et les pita (ou suflaqë – les kebabs locaux), ils constituent la restauration rapide locale.
  • Fërgesë tirane : un plat servi très chaud à base de viande, de tomates et de poivrons cuits dans des œufs battus. Il existe une version ou seuls des légumes sont cuits dans les œufs.
  • Paçë koke : une soupe épaisse à base de tête de mouton et généralement consommée au petit déjeuner.
  • Qofta : des boulettes de viande d’agneau grillées généralement servies avec de la salade et des frites. Dans la région de Korça, les qofta sont agrémentées d’une sauce à base de tomate (on parle alors de qoftë Korça).
  • Tavë kosi (ou tavë elbasani) : plat à base de yaourt, d’œufs, de mouton et de riz, le tout cuit au four.
  • Mish jahni : une spécialité du nord du pays, avec du mouton, du gras, des oignons, de l’ail, des prunes séchées et des poivrons.
  • Mish çomlek : avec du veau que l’on laisse mijoter dans des aubergines, des oignons et des épinards.
  • Kukurec : des intestins de mouton garnis et parfumés à la marjolaine.
  • Turli : excellente préparation à base de divers légumes cuits en ragoût.
  • Ajvar : sauce à base de piment, d’ail, d’aubergines et de poivrons rouges.
  • Tarator : soupe froide à base de concombre et de yaourt, particulièrement rafraîchissante en été.
  • N’hésitez pas à demander partout où vous passez s’il y a des « specialitet » de la ville ou du restaurant.

Les boissons et alcools :

  • Le raki : alcool le plus consommé dans le pays, le raki est une eau-de-vie généralement préparée à partir de raisin. Celui de la région de Permet est le plus réputé.
  • Les cognacs : parmi les autres alcools forts produits en Albanie, on pourra citer le « skënderbeu », un cognac déjà primé dans de concours internationaux, et le « fernet », un alcool à base d’herbes généralement servi en apéritif.
    La consommation de la bière est très répandue.
  • La bière : l’Albanie produit quelques bières locales parmi lesquelles les plus connues sont la rafraîchissante Tirana, une bière blonde très douce au goût, créée en 1960, la Stela (avec un seul L) et l’excellente Korça, une bière également blonde produite, comme son nom l’indique, dans la région de Korça. Citons aussi la bière de Vlora, la Norga.
  • Les vins albanais : rouges ou blancs, il en existe d’excellents. Les plus réputés sont les vins merlot et tokaj, produits par le vignoble Rilindja (à Korça), le cabernet de Berat et, enfin, le kallmet, produit à Shkodra. Dans les campagnes, en particulier dans la région de Pogradec, il n’est pas rare que les familles fabriquent elles-mêmes leur vin de façon artisanale. Généralement très amers, ces vins raviront les amateurs d’authenticité et de sensations fortes…
  • Le café fait véritablement partie de la vie albanaise. On le boit à toute heure de la journée, parfois accompagné d’un petit verre de raki ou d’une liqueur sucrée. Dans les familles, il est généralement servi à la manière turque (kafe turke), dans de toutes petites tasses.

Que l’on consomme du raki, de la bière, du vin ou du café, l’usage est de porter des toasts en disant gëzuar, littéralement « à votre bonheur » !


Informations Générales


albanieCapitale de l’Albanie

Tirana

Langue

Albanais (officiel), Grec, Valaque, Roumain et divers dialectes slaves

Population

3 millions d’habitants

Superficie

28 748 km²

Décalage horaire

GMT/UTC + 1h

Formalités d’entrée en Albanie

Les voyageurs munis d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport individuel français sont dispensés de visa pour un séjour ne dépassant pas 90 jours. Toutefois, la validité résiduelle requise des documents de voyage français est de trois mois au minimum à compter de la date de sortie du territoire albanais. Au-delà de 90 jours de séjour, un visa doit être sollicité avant le départ.

A l’arrivée en Albanie, tous les citoyens étrangers doivent s’acquitter d’une taxe de 1$ pour entrer dans le pays. Pour ceux qui arrivent par l’aéroport de Tirana, la taxe s’élève à 10$.

Adresses et numéros utiles

Ambassade de France en Albanie
Rruga Skënderbej, 14 – AL
1000 Tirana
tel +355 4 238 9700
www.ambafrance-al.org

Ambassade d’Albanie en France
57 Avenue Marceau
75116 Paris
tel 01 47 23 31 00
www.amb-albanie.fr

Electricité

220V, 50HZ, type C/F. La plupart des prises correspondent aux prises françaises.

Téléphone

+ 355

Santé

Aucune vaccinationn n’est nécessaire en Albanie. Assurez vous de la validité de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite. L’Albanie ne dispose pas de moyens pour des évacuations médicales rapides vers l’étranger, rendues très souvent nécessaires lors d’accidents de santé. Il est donc indispensable de contracter une assurance « Santé-Rapatriement » pour la durée du séjour. Même si l’Albanie dispose d’excellents médecins, le manque général de moyens, notamment de médicaments et de matériel médical, y compris dans la plupart des hôpitaux, implique qu’une hospitalisation en Albanie doit être réservée aux cas d’extrême urgence.

Monnaie

Le lek est la monnaie officielle. L’euro est très largement accepté.

Les distributeurs de billets offrent en général des retraits dans les deux monnaies. Les leks albanais ne peuvent pas être échangés en dehors de l’Albanie donc échangez-les avant de repartir ou dépensez-les.

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.