#335 : Visiter le bagne des Îles du Diable

3 346 vues Nico 8 novembre 2019 0
#335 : Visiter le bagne des Îles du Diable

frIdée #335 – Visiter le bagne des Îles du Salut


Les îles du Salut sont constituées par trois îlots volcaniques rattachés à la Guyane, et situés à quatorze kilomètres au large de Kourou. D’abord nommées « Îles du Triangle » par les premiers explorateurs, les îles du Salut prirent ensuite le nom sinistre d’« Îles du Diable » en raison des forts courants marins qui rendaient leur accès très périlleux, mais aussi de la tragique expédition de Kourou de 1763-1764. Elles sont renommées plus tard « Îles du Salut » par les colons qui s’y réfugient pour échapper aux grandes épidémies de fièvre jaune dues à l’insalubrité du climat guyanais, et qui avaient décimé la plus grande partie des habitants.

En 1793, durant la première République, on y construit une forteresse destinée à accueillir les premiers déportés politiques, dont quelque deux cents prêtres réfractaires. A partir de 1854, sous le Second Empire, l’administration pénitentiaire y instaure un des bagnes les plus durs au monde, où passeront 70 000 prisonniers. L’île Royale accueillait l’administration ainsi que l’hôpital, l’île Saint-Joseph servait pour les « fortes têtes » et l’île du Diable pour les espions, les détenus politiques ou de droit commun. Alfred Dreyfus (1894) et Guillaume Seznec (1923) en furent les prisonniers les plus célèbres, ainsi qu’Henri Charrière (1933) qui décrivit dans son livre Papillon son séjour et ses tentatives d’évasion.

La fermeture du bagne est décidée en 1938, et devient réellement effective en 1947. Seules les îles Royale et Saint-Joseph sont aujourd’hui accessibles, l’île du Diable, la plus au nord, étant strictement interdite d’accès, notamment à cause de forts courants et d’une servitude CNES liée au tir de fusées depuis Kourou. Allez, on embarque, direction le bagne…

Pour info : si il vous venait à l’idée de vous baigner dans la « piscine », la partie historique du petit port, sachez que vous pourriez faire une mauvaise rencontre. Les requins bouledogues sont fréquents, et sont cités dans les chroniques de l’époque ; ils se nourrissaient notamment des cadavres des condamnés, que l’on jetait à la mer. On a testé pour vous, et on vous le déconseille.


video


C’est où ?


Îles du Salut, Guyane, France

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.