Voyage, Santé et Vaccinations

4 436 vues Nico 7 février 2018 0
Voyage, Santé et Vaccinations

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles.

Pour éviter tout souci de santé au cours de voyage, il faut s’y préparer au plus tôt. Il faudra pour cela se renseigner sur les vaccins obligatoires, et sur les risques à éviter une fois sur place. Une bonne trousse à pharmacie peut également être utile. Renseignez vous au plus tôt pour planifier les éventuelles vaccinations à effectuer, et qui pourraient vous imposer des délais de carence particuliers. Renseignez vous notamment sur le site de l’Institut Pasteur www.pasteur.fr

Il est également nécessaire de contracter en France une assurance couvrant les frais médicaux et ceux de rapatriement sanitaire.


Mettre à jour son carnet de vaccination


Voyager n’est pas nécessairement anodin : votre organisme peut être confronté à des maladies ou des virus pour lesquels il n’est pas préparé dans son pays d’origine. Dans un souci de prévention, vous pouvez consulter votre médecin qui vous renseignera sur les risques que vous encourrez par rapport à votre état de santé courant. Pour commencer, la mise à jour des vaccins obligatoires est incontournable ; elle concerne la diphtérie, le tétanos, et la poliomyélite. Un rappel tous les dix ans est nécessaire si l’on a déjà été vacciné, à noter dans votre carnet de santé pour ne pas oublier. Si ce premier vaccin n’a jamais été fait, il vous faudra vous faire vacciner, puis effectuer un rappel au bout d’un à deux mois, ainsi qu’un second après un an. Immédiatement immunisé, vous pourrez toutefois voyager dès la première vaccination.

Pour les enfants, les vaccins obligatoires sont la rougeole, la rubéole, les oreillons, et l’hépatite B. Si vous respectez les délais entre le premier vaccin et les rappels, l’enfant est donc protégé et peut vous accompagner. Cependant, évitez de les emmenez dans des pays où se présentent des risques d’épidémie, car leur système immunitaire est moins développé que celui d’un adulte, ce qui les rend bien plus sensibles aux infections.


Se renseigner sur les risques sanitaires


Selon la destination, l’exposition aux risques sanitaires n’est pas comparable. Certaines destinations exigent un certificat de vaccination spécifique comme celui pour la fièvre jaune pour des voyages en Guyane ou en Afrique équatoriale. Cette vaccination, sans être obligatoire, est recommandée pour les voyages dans certaines régions du Brésil ou du Venezuela. Une injection suffit pour être immunisé dix ans, mais doit être effectuée au moins dix jours avant le départ.

carnet-vaccination2 carnet-vacination1

Attention : le vaccin pour la fièvre jaune entraîne des effets secondaires pendant plusieurs jours voire semaines, comme un sentiment de faiblesse, des courbatures, de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête. On a testé, on confirme !

Un autre risque sanitaire important est le paludisme, ou malaria, qui sévit particulièrement en Afrique équatoriale, en Amérique du Centrale et en Asie, comme en Indonésie, en Malaisie ou aux Philippines. Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques, dont il faudra se prémunir (voir notre article sur la protection contre les insectes). Un vaccin est en cours de développement et semble obtenir des résultats prometteurs. Selon le niveau d’exposition à ce risque, il vous faudra donc vous munir d’un traitement approprié, qui vous sera prescrit par un médecin.

Pour la Dengue, il n’existe pas encore de vaccin. Elle s’attrape par les piqûres de moustiques ; il faut donc appliquer les mêmes précautions que pour le Paludisme.


Quels vaccins supplémentaires nécessaires ?


Les vaccins contre les hépatites A et B et contre la typhoïde sont vivement recommandés, sans être obligatoires, pour les voyages dans les pays où les conditions sanitaires sont jugées précaires.

L‘hépatite A est une infection que se contracte par l’ingestion de nourriture ou d’eau souillés, ou par contagion par une personne porteuse du virus. Souvent bénigne, elle atteint en général le foie. Le vaccin de l’hépatite A se fait en une injection, et l’on est immédiatement immunisé. Il est par contre nécessaire d’effectuer un rappel au bout de six mois, ce qui rend la vaccination efficace dix ans.

L’hépatite B se transmet par voie sexuelle ou sanguine, et se montre beaucoup plus dangereuse que l’hépatite A ;  dans certains cas, elle peut s’avérer mortelle ou dégénérer en maladie grave du foie. Le vaccin se fait par deux injections à un mois d’intervalle, qui le rendent efficaces, puis par un rappel au bout de six mois, le vaccin devenant alors valable indéfiniment.

Pour la typhoïde, un rappel tous les trois ans est nécessaire.


Dans quels pays a t-on besoin de vaccins ?


Afrique

Pays Vaccins Obligatoires Vaccins Conseillés
Afrique du Sud Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Algérie Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque / Rage
Angola Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B
Burkina Faso Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Cap-Vert Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Congo Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Côte d’Ivoire Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Éthiopie Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Égypte DTP / Méningocoque Typhoïde / Hépatite A & B
Gabon Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Guinée Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Kenya Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hép. A & B / Méningocoque / Rougeole
Madagascar Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B
Maroc Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B
Sénégal Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Méningocoque
Seychelles Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B
Tunisie Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B

Amérique

Pays Vaccins Obligatoires Vaccins Conseillés
Argentine Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B
Bahamas Aucun DTP
Belize Aucun DTP
Bolivie Aucun DTP / Fièvre Jaune / Hépatite A & B
Brésil Aucun DTP / Fièvre Jaune / Hépatite A & B
Canada Aucun Aucun
Chili Aucun DTP / Hépatite A & B / Coqueluche
Costa Rica Aucun DTP / Hépatite A & B / Coqueluche
Cuba Aucun DTP / Hépatite A & B / Coqueluche
États-Unis Aucun Aucun
Guatemala Aucun DTP / Hépatite A & B
Guyane Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Haïti Aucun DTP / Hépatite A & B / Coqueluche / Rougeole
Mexique Aucun DTP / Hépatite A & B / Coqueluche
Pérou Aucun DTP / Hépatite A & B / Coqueluche
Uruguay Aucun DTP / Hépatite A & B / Coqueluche

Asie

Pays Vaccins Obligatoires Vaccins Conseillés
Birmanie Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Cambodge Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Chine Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Corée du Sud Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Inde Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Indonésie Aucun DTP / Typh. / Hép. A & B / Coqueluche / Encéphalite Japonaise
Japon Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Laos Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Malaisie Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Maldives Fièvre Jaune DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Mongolie Aucun DTP / Typh. / Hép. A & B / Coqueluche / ROR
Népal Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Philippines Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Sri Lanka Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Thaïlande Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Vietnam Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche

Océanie

Pays Vaccins Obligatoires Vaccins Conseillés
Australie Aucun Aucun
Nouvelle-Calédonie Aucun DTP / Typhoïde / Hépatite A & B / Coqueluche
Nouvelle-Zélande Aucun Aucun
Polynésie Française Aucun Aucun

Ces informations sont données à titre indicatif.

En savoir plus sur les vaccins et réglementations de chaque pays : Santé – Vaccinations et Réglementations


Où peut-on se faire vacciner ?


Chez votre médecin de famille pour les vaccins communs (exemple : Diphtérie-Tétanos-Polio, Hépatites, Typhoïde, etc…) et pour les autres vaccins, il vaut mieux se rapprocher du centre de vaccination internationale le plus proches de chez vous.

En savoir plus sur les centres de vaccination : Santé – Où se faire vacciner ?


A quel prix ?


Vaccins Prix
Hépatite A + B 60 €
Diphtérie-Tétanos-Polio-Coqueluche 40 €
Fièvre Jaune 73 €
Typhoïde 56 €
Méningite Méningocoque 52 €
Rage 50 €
Encéphalite Japonaise 105 €
Rougeole-Oreillons-Rubéole 25 €

Ces tarifs sont extraits de www.pasteur.fr en 2017.

En savoir plus sur les tarifs de vaccination : Santé – Tarifs vaccination


Préparer et adapter sa trousse à pharmacie


Vous devez adapter votre trousse à pharmacie en fonction de votre destination et de vos activités. Vous pouvez la composer en suivant les recommandations émises par l’Institut de veille sanitaire.

Voir notre liste pour composer votre trousse à pharmacie.


Cartographies des Risques sanitaires


Carte du risque rabbiqueglobal_distribution_risk_hu


Carte du risque Chikungunia

chikingunia


Carte du risque Hépatite A

hepatite


Carte du risque Hépatite B

hepatiteb


Carte du risque Polyomélite

polyo


Carte du risque Dengue

dengue


Carte du risque Fièvre Jaune

fievrejaune


Les bonnes pratiques d’hygiène


Les bonnes pratiques d’hygiène permettent d’éviter les diarrhées des voyageurs, la contamination par l’hépatite A, ou d’autres maladies comme l’amibiase.

Pour de plus amples renseignements, consultez notamment les sites Internet suivants :

Il est recommandé de se laver souvent les mains avec du savon ou un gel hydroalcolique (l’eau est insuffisante), particulièrement :

  • Avant les repas ;
  • Avant toute manipulation d’aliments ;
  • Après passage aux toilettes.

Ce qu’il faut faire :

  • Consommer uniquement de l’eau en bouteille capsulée (bouteille ouverte devant soi) ou rendue potable (filtre portatif, produit désinfectant, ébullition 1 minutes à gros bouillons) ;
  • Peler les fruits ;
  • Le lait doit être pasteurisé ou bouilli.

Ce qu’il ne faut pas faire, ingérer des aliments ou des boissons à risque tels que :

  • Crudités ou aliments cuits consommés froids, même conservés au réfrigérateur ;
  • Eau locale non embouteillée ;
  • Les coquillages, les plats réchauffés, les glaçons et les glaces.

Dans certaines régions, se renseigner localement sur les risques de toxicité des poissons de mer, indépendants du degré de cuisson (ciguatera).


La diarrhée du voyageur (ou tourista)


La diarrhée est un problème de santé rencontré fréquemment par les voyageurs ; il s’agit généralement de troubles bénins dus à des infections contractées lors de la consommation d’eau ou d’aliments contaminés. Ces troubles disparaissent en général spontanément en 1 à 3 jours.

Ce sont les voyageurs en provenance des pays industrialisés qui sont les plus exposés au risque de diarrhée, lorsqu’ils voyagent dans des pays à faible niveau d’hygiène ou que les conditions du séjour sont précaires. La prudence recommande de respecter les mesures d’hygiène alimentaire indiquées. Il n’y a pas encore de vaccination disponible. Le traitement curatif est souvent un auto-traitement pour lequel il est pratique de disposer de médicaments dont on se sera muni avant le départ.


Hygiène corporelle et générale


Il faut se prémunir des bactéries ou parasites qui peuvent se trouver dans les sols ou l’eau (prévention du larbish, anguillulose, ankylostomoses, bilharzioses, infections cutanées…).

  • Eviter de laisser sécher le linge à l’extérieur ou sur le sol ;
  • Ne pas marcher pieds nus sur les plages ;
  • Ne pas s’allonger à même le sable ;
  • Porter des chaussures fermées sur les sols boueux ou humides ;
  • Ne pas marcher ou se baigner dans les eaux douces ;
  • Ne pas caresser les animaux.

Prévention des maladies transmises par les moustiques


Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

Vous pouvez également consulter notre article sur les bonnes pratiques de protection contre les piqûres d’insectes.


Prévention des maladies sexuelles


Mesures générales de prévention pour se protéger des infections par le virus HIV – MST
Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Information sur les risques de transmission par voie sexuelle : site du Haut conseil de la santé publique


Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.