Se protéger des ampoules

5 353 vues Nico 14 novembre 2017 0
Se protéger des ampoules


La formation des ampoules


Une ampoule est « une petite blessure causée par une irritation, une brûlure ou un frottement excessif, qui touche généralement les couches supérieures de l’épiderme« . Se forme alors une petite bulle de liquide, composé d’eau et de protéines, qui suinte à la surface d’un tissu lésé, sous une fine couche de peau morte. Très fréquemment, les ampoules apparaissent à la suite d’un frottement répété de vos chaussures contre la peau d’une région de votre pied, au cours d’un trek ou d’une randonnée. D’autres peuvent apparaître aux mains, par le frottement de bâtons de ski, de barre de wakeboard ou de kite surf, ou de manche. Souvent bénignes, elles peuvent devenir incapacitantes, parfois s’infecter, ou ne pas cicatriser lorsque l’on est en présence d’eau comme en plongée ou dans les sports nautiques.


Le traitement des ampoules


  • Les ampoules indolores

Ne percez jamais une ampoule indolore. La peau qui recouvre l’ampoule réduit le risque d’infection et agit comme une barrière naturelle contre les bactéries et autres microbes. Vous pouvez recouvrir les petites ampoules par un pansement adhésif. Dans le cas de grosses ampoules, l’application d’une compresse de gaze poreuse, recouverte d’une pellicule plastique, permet d’absorber l’humidité et laisse la plaie respirer.

  • Les ampoules douloureuses

Si l’ampoule est douloureuse, vous pouvez en drainer le liquide, sans retirer la pellicule de peau qui la recouvre. Pour cela, lavez vous les mains, désinfectez l’ampoule en surface avec un désinfectant ou de l’alcool. Chauffez une aiguille à coudre avec un briquet pour la stériliser. Percez la peau de part en part, avec un trou d’entrée et un trou de sortie ; n’allez jamais vers la chair, percez juste l’excès de peau décollée. Laissez le liquide s’écouler, en laissant la pellicule de peau en place. Désinfectez à nouveau l’ampoule et couvrez là d’un pansement ou d’une compresse de gaz.

Si vous souffrez de diabète ou de troubles de la circulation, consultez votre médecin avant de suivre les consignes précédentes.

Vous pouvez utiliser des pansements de type double peau (par exemple Compeed), qui soulagent de la douleur et accélèrent la cicatrisation. Conçus pour résister à l’eau, ils peuvent également être utilisés en prévention, pour éviter le frottement et les irritations qui sont à l’origine de l’ampoule. Ces pansements restent généralement en place 2 à 3 jours sans se décoller. Pour bien les utiliser, assurer vous d’avoir nettoyer la zone à traiter à l’eau savonneuse, qui supprimera la graisse et les impuretés ; chauffer le pansement une dizaine de secondes dans vos mains pour en faciliter l’adhésion, puis poser. Retirer les films papiers qui entourent le pansement sur la face extérieure, et laisser en place jusqu’au décollement naturel total, signe de la fin de la cicatrisation de la peau.

Vous pouvez trouver ces pansements anti-ampoules déjà découpés et adaptés pour les pieds ou les mains, les orteils, les talons, les coudes, la plante du pied pour environ 9€ les 5 à 8 pansements. Pour les cas extrêmes, il existe des pansements sur-épais ou renforcés par un gel de silicone, destinés à résister à un frottement particulièrement prononcé.


La prévention des ampoules


Pour prévenir la formation d’ampoules, portez des chaussettes conçues spécialement pour le sport, dont les coutures seront plus adaptées. Lors du choix de vos chaussettes, préférez les textiles en mélange de microfibres synthétiques qui évacuent la transpiration (par exemple, chez Under Armour). Les chaussures doivent être bien adaptées au pied : le talon ne doit pas glisser excessivement d’avant en arrière, et les orteils doivent pouvoir bouge librement. Couvrez la région qui a tendance à subir un frottement d’un pansement adhésif ou d’un autre type de barrière protectrice, éventuellement susceptible de tenir au contact de l’eau.

Outre les pansements spécifiques double-peau, pouvez avoir recours à l’application d’un stick anti-ampoules ou anti-irritations. La solution, basée sur une formule lubrifiante, réduit instantanément les frottements. Coût moyen : 9€ le stick de 10 ml ou en tube de 75 ml.

Il existe également des protections de pieds et de tibias spécifiques : séparateurs d’orteils qui évitent le chevauchement des orteils, protecteurs de cors, coussinets plantaires ou protection de tibia en gel de silicone à découper, ils sont généralement antiseptiques, anti-bactériens et sont auto-adhésifs.

Après l’effort, vous pouvez avoir recours à des baumes restructurants et réparateurs, pour peaux sèches ou abîmés. Ils réhydratent la peau, empêchent les crevasses, et les gerçures.


Quand consulter un médecin ?

En présence de signes d’infection autour d’une ampoule, comme du pus, une rougeur, une augmentation de la douleur ou une chaleur de la peau, n’attendez pas ! Vous risquez peut être une septicémie, qui peut être gravissime. Consultez immédiatement un médecin.


Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.