Islande – Itinéraire

1 018 vues Nico 15 avril 2016 0
Islande – Itinéraire

Découvrez l’Islande, en suivant l’itinéraire conseillé et testé par CameraOnBoard.


is Itinéraire conseillé en Islande


Voir toutes les vidéos Islande |

L’Islande, terre extrême de contraste, à la limite du cercle polaire, permet d’observer la nature sauvage et brute, dans d’incroyables paysages volcaniques et lunaires.



Les Incontournables


Parcours clé : la route R1

Le plus beau parcours se  fait par la Route R1, qui fait une boucle de 1339 km, traversant les plus beaux paysages, et permettant d’approcher presque tous les sites incontournables islandais. L’itinéraire est idéal, et peut se faire en voiture 4×2. Néanmoins, en dehors de paysages intéressants, signalons qu’il y a peu de choses à voir et à faire à l’Est, une blague locale précisant que « lorsqu’un policier arrête une voiture dans cette zone, il s’agit forcément d’un touriste« …

Thingvellir, le rift et le premier parlement d’Europe

Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le parc national se situe sur le lieu de rencontre des plaques tectoniques américaines et eurasiennes, matérialisé par une grande faille appelée rift. A partir de 930, les chefs des différentes tribus de l’île se retrouvaient sur ce site, dans un vaste hémicycle naturel, où siégeait ainsi ce que l’on peut désigner symboliquement comme le premier parlement d’Europe, appelé l’Alping. www.thingvellir.is

Observer les icebergs du Jokulsarlon

Le glacier du Vatnajokull possède une langue glacière qui a créé un véritable lac, parsemé d’icebergs, dénommé le Jokulsarlon. Le paysage rappelle les latitudes polaires. De nombreux clips, films ou sports TV y ont été tournés.

Admirer les geysers et les chutes d’eau de Dettifoss et Gullfoss

De nombreuses chutes d’eau sont visibles en Islande. Un détour s’impose à Dettifoss, pour observer les plus puissantes chutes d’eau d’Europe, qui se déversent dans une gorge large de 100 mètres et haute de 44 mètres, avec un débit de 200 m3/s. Attention ça mouille ! www.vjp.is . Dans la zone volcanique de Gullfoss, il est possible d’observer le réputé Geysir presque éteint et son homologue Strokkur, qui jaillit régulièrement toutes les 8 minutes, et les chutes d’eau de Gullfoss, qui tombent dans un étroit canyon.

Explorer la zone volcanique du lac Myvatn

Dans cette région, il est possible d’observer les plus beaux phénomènes volcaniques d’Islande: marmites de boues bouillonnantes, fumées, cratères, tunnels et grottes de laves. www.visitmyvatn.is

Franchir le cercle Arctique en bateau et observer les baleines

Partez vers le Nord, dans le port d’Husavik, pour y trouver les plus expéditions en bateau, et observer les baleines, de près !

Randonner dans le Landmannalaugar

Dans ce parc naturel, vous pourrez observer des paysages étonnants, alternant selon une palette de couleurs incroyables, des noires de la cendre, au jaune du soufre. Les sources chaudes sont régulièrement présentes. Les parcours peuvent être très accessibles à plus roots et nécessite un 4×4 pour circuler. N’hésitez pas à prévoir une toile de tente pour y passer plusieurs jours. www.fi.is

 Les aurores boréales

Les aurores boréales sont le résultat de l’interaction entre les particules chargées du vent solaire et l’atmosphère de la terre, provoquant des voiles de couleur vert, blanc, violet, rouge dans le ciel. L’Islande est une destination de choix pour observer ces phénomènes célestes hors normes.

Les bains chauds

Les bains chauds en plein air, d’origine volcanique, font partie intégrante de la culture islandaise. Ces bains sont très nombreux, parfois confidentiels. Au lac Myvatn, des bains rustiques et peu fréquentés sont accessibles, dont le Jardbodin vid Myvatn. Au Blue Lagoon, l’un des hauts lieux touristiques du pays, situé près de Reykjavik, les touristes peuvent se baigner dans une eau laiteuse à 35-40°C, au milieu d’un désert de lave quasi lunaire. Ce site reste cependant un peu décevant, en raison de la fréquentation et de la présence d’une usine géothermique dans le paysage. www.bluelagoon.is


UnescoLes sites classés par l’UNESCO




Plonger en Islande


Attention, c’est l’aventure. Combinaison étanche obligatoire. Deux plongées incroyables à réaliser en Islande :

Strytan : la plongée dans le Fjord permet d’observer un cône volcanique unique au monde, identique à ceux présents dans des profondeurs avoisinant les 3000 mètres. Cône d’accrétion, il produit 100 litres/seconde d’eau à plus de 80°C. Les courants sont forts, les méduses et poissons sortis des zones abyssales nombreux.

Thingvellir : la plongée dans le lac, totalement limpide mais froid (2°C), permet de toucher les plaques tectoniques américaines et eurasiennes, écartées de seulement 1 mètre.



Un peu d’Aventure


La descente en raft de la Jokulsa

Une descente mémorable d’une rivière tumultueuse et froide (classe IV+ à V), avec autant de secours en kayak que de membres de l’équipe embarqués sur le raft.

La deuxième plus grande calotte glaciaire du monde au Vatnajokull

Une randonnée glaciaire ou une expédition d’alpinisme qui permet de s’aventurer sur une calotte de glace gigantesque, posée sur un volcan bouillonnant.

Equitation

L’Islande est connue pour ses petits chevaux, parfois sauvages. De nombreux clubs d’équitation permettent de parcourir une partie du territoire à cheval.



Autres lieux à voir


Escalader le Snaefellsjokull, volcan de Jules Verne

Ce volcan a été cité par Jules Verne comme point de départ de son aventure « voyage au centre de la Terre ». Le volcan s’élève à 1446 mètres, dans le parc naturel de Snaefellsjokull, au Nord Ouest. Attention, l’accès au parc ne se fait qu’en 4×4.

Photographier les macareux moines à Latrabjarg

Il est nécessaire de se rendre aux falaises de Latrabjarg, péninsule la plus à l’Ouest de l’Europe. Sur une ligne de front de plus de 14 km, elle représente la plus grande concentration avifaune au monde, comptant plusieurs millions d’oiseaux. Attention, l’accès est à plus de 60km du premier village et nécessite une voiture.

Explorer les parcs naturels

Citons notamment le parc de Lonsoraefi, très sauvage et peu fréquenté; le fjord de Mjoifjordur, sombre et inquiétant.

Reykjavik

La capitale est une ville chère, moderne, sans monument historique ou de valeur. Quelques expositions peuvent valoir le coup, mais pour profiter pleinement l’Islande, quitter rapidement la ville, en empruntant la R1.

La plage de Vik

Impossible de s’y baigner, mais cette plage offre un magnifique spectacle, avec des vagues blanches qui s’évanouissent sur le sable noir volcanique.


Sécurité


Le pays est très sécurisé ; le risque d’agression ou de vol est très faible, voire nul. Pour des informations à jour sur la sécurité en Islande, consultez le site du ministère des Affaires étrangères avant votre départ. En savoir plus sur le site du ministère des Affaires Etrangères.


Bon à savoir


ConseilProDéplacement. N’hésitez pas à louer une voiture, pour avoir plus de liberté. Même si le réseau de bus est étendu, desservant les stations services des petits villages, il vous sera presque impossible d’accéder aux sites géologiques ou aux parcs naturels sans être motorisé. Attention, les routes marquées F sont accessibles uniquement avec des 4×4, conditions incontournables de l’application des garanties d’assurance en cas de problème (et ça arrive…), notamment lors de la traversée de cours d’eau.

Equipement. Le climat est froid et très humide. En été, il pleut très régulièrement, et la température tourne autour de 10°C. Si vous campez, une alternative possible pour faire des économies, pensez que vous serez en permanence dans l’humidité et dans la boue. Attention, pensez à protéger votre matériel photo, il sera durement exposé, notamment à l’approche des chutes d’eau, où les embruns sont tels qu’il vaut mieux porter un imperméable.

Mauvaise surprise. A l’Est, en dehors de quelques paysages, il n’existe que peu de choses, et très peu d’habitations. Organisez vous intelligemment pour ne pas vous retrouver à dormir dans votre voiture…

Pourboires. Les hôtels, les restaurants et les taxis incluent le service dans les tarifs affichés. Le pourboire ne s’impose pas, même s’il arrive d’arrondir la note quand le service a été particulièrement bon.


Budget quotidien


ConseilProEn Islande, tout coûte cher ! Quitter rapidement Reykjavik et n’hésitez pas à loger en dortoir dans des chambres d’hôtes pour réduire un peu la note, en utilisant notamment votre duvet à la place des draps (-20% environ du prix vous sera alors concédé). N’oubliez pas votre duvet, qui vous permettra d’obtenir des réductions importantes sur l’hébergement.

La crise financière de 2008 a provoqué une dépréciation de la couronne islandaise ; conséquence positive, le tourisme du pays s’accroît de 20% à chaque été, affluence qui paradoxalement a entraîné une forte hausse des prix, accompagné d’une taxe de séjour exorbitante imposée par l’Etat. L’inflation est par ailleurs toujours bien supérieure à la moyenne internationale.

Les voyageurs au budget serré qui campent, qui se préparent à manger par eux-mêmes, et qui se déplacent en bus, pourront se débrouiller avec 3000 ISK (environ 20 €) par jour et par personne.

Pour un hébergement avec son propre duvet (une option proposée dans de nombreux hébergements pour petits budgets et de catégorie moyenne) ou en pension, un repas au restaurant, un circuit en bus et la location d’une voiture à plusieurs, comptez entre 10 000 et 16 000 ISK par jour.

Pour un hôtel de catégorie moyenne, une voiture, des repas dans des restaurants corrects, ainsi que des circuits organisés et des activités, prévoyez au minimum 25000 ISK par jour.

Le camping est le mode d’hébergement le plus avantageux. Les campings sont généralement très bien équipés en douche et toilettes. Par contre, il faut accepter d’être exposé en permanence à l’humidité, à la boue et au froid.


Quel temps fait-il ?


Options


Emplacement


Vous pouvez vous trouver le nom de la ville sur www.openweathermap.com.

Unités




Options d’Affichage




déc. 15, 2017 – ven.

Reykjavik
IS
Vent
6 m/s, NNE

Pression
760.56 mmHg

-5°C

ciel dégagé

Humidité
73%

Nuages

Jour Cond. Temp. Vent Humidité PressionPres.
ven déc 15
-5°C /-9°C 1 m/s, NE 100% 752.7 mmHg
sam déc 16
-12°C /-2°C 1 m/s, E 100% 751.37 mmHg
dim déc 17
1°C /0°C 4 m/s, OSO 96% 739.94 mmHg
lun déc 18
2°C /4°C 5 m/s, SSE 100% 743.28 mmHg
mar déc 19
5°C /4°C 10 m/s, SO 741.63 mmHg


Quand partir ?


Haute saison : la haute saison s’étend de juin à septembre avec un record de voyageurs en juillet. En raison de sa proximité avec le cercle polaire arctique, l’Islande bénéficie de très longues journées pendant cette période, surtout en juillet, avec des nuits pratiquement inexistantes. Les températures moyennes sont de 13°C et les neiges ont fondu. Vous profitez des paysages magnifiques de l’île et des sentiers de randonnée accessibles. C’est aussi le moment de partir en excursion pour admirer le soleil de minuit au nord du pays. À partir du mois d’août les jours déclinent et les nuits réapparaissent progressivement.

Moyenne saison : la moyenne saison couvre le mois de mai et le mois d’octobre. Au printemps la nature renaît progressivement. Les terres encore recouvertes de la neige hivernale dévoilent doucement leur surface et les températures deviennent plus clémentes. Les établissements fermés durant l’hiver ouvrent à nouveau leurs portes aux voyageurs. À l’automne la température moyenne est de 7°C ; les journées sont moins longues annonçant un hiver proche. Les nuits sont fraîches et certains établissements commencent à fermer leurs portes. Il est donc nécessaire de bien préparer son voyage et de s’assurer des conditions d’hébergement locales pour éviter les désagréments.

Basse saison : la basse saison correspond à la période hivernale, de novembre à avril. Le pays est recouvert de neige et les températures sont basses, en moyenne 0°C. Le climat océanique froid est compensé par la douceur du Gulf Stream et les températures, contrairement à l’idée reçue, sont très supportables à condition d’être bien couvert. La région de Reyjavik vous accueille toute l’année et vous pourrez également visiter en hiver le Blue Lagoon ou Gullfoss. Et bien sûr, si vous avez de la chance, vous admirerez les fantastiques aurores boréales hivernales. Enfin, pensez à emporter votre maillot de bain pour vous baigner toute l’année dans les piscines géothermales.


Le Climat


L’Islande est soumise à l’influence des vents froids polaires tempérés par le Gulf Stream. Les températures dépassent rarement les 5 degrés en moyenne annuelle (5 degrés en moyenne à Reykjavík, 4 degrés en moyenne à Akureyri) et il pleut plus au sud qu’au nord.

La rigueur du climat islandais joue très fortement sur l’inégalité de peuplement du territoire islandais et est un obstacle aux pratiques agricoles. Il est à noter que le climat islandais est très changeant, d’où le dicton local : « si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends dix minutes » .


Gastronomie Locale


gastroilsande

L’Islande n’est pas vraiment une destination gastronomique. Néanmoins, si vous êtes curieux et lassé des hamburgers industriels qui vous seront servis, tentez les plats traditionnels suivants :

  • Humar :  la langoustine d’Islande, a déguster notamment à Höfn, au Sud Est du pays.
  • Hangikjot : viande séchée servie en fine tranche.
  • Hardfiskur : fragments de haddock séché, consommé avec du beurre.
  • Hverabraud : pain de seigle noir, cuit notamment sous terre grâce à la géothermie. La spécialité existe dans le Myvatn.
  • Réglisse : la gourmandise locale.
  • Ponnukokur : crêpes fines, sucrées, parfumées à la cannelle.
  • Pylsur : le hot dog islandais à l’agneau, avec oignons et ketchup
  • Skyr : yogourt épais et crémeux, servi avec du sucre ou des fruits.
  • Hakarl : viande de requin du Groenland, fermentée pour en tuer les toxines. Attention, la très forte odeur d’ammoniac le rend quasi immangeable, même pour les islandais.

Informations Générales


is

Capitale

Reykjavík

Langue

Islandais. Anglais, allemand et langues nordiques largement parlés.

Population

315 000 habitants

Superficie

103 000 km²

Décalage horaire

GMT/UTC + 0h. Quand il est midi à Paris, il est 10h à Reykjavík en été, 11h en hiver (pas de changement d’heure).

Formalités d’entrée

Pour un séjour inférieur à 3 mois, les Français, les Belges et les Suisses peuvent entrer en Islande avec une carte d’identité ou un passeport en cours de validité, de préférence valable au moins 3 mois après la date prévue du retour (le permis de conduire n’est pas une pièce d’identité). Les Canadiens doivent fournir un passeport valide de préférence au moins 3 mois après la date du retour.

Adresses et numéros utiles

Ambassade de France en Islande
Túngata 22, Reykjavík 101 – tél. +354 575 96 00 ; www.ambafrance.is
Ambassade d’Islande en France
52 av. Victor-Hugo, 75116 Paris – tél. +33 (0)1 44 17 32 85 ; www.iceland.org/fr

Electricité

230 V, 50 Hz, type F

Téléphone

+ 354

Santé

Aucun vaccin n’est obligatoire pour aller en Islande. Il est recommandé de se munir de la carte européenne d’assurance maladie, qui donne droit à une aide médicale d’urgence – mais pas au rapatriement sanitaire – pour les citoyens de l’Union européenne et de l’Espace économique européen. Vous devez en faire la demande auprès de votre caisse d’Assurance Maladie ; comptez un délai de 2 semaines pour la réception.

Monnaie

La monnaie islandaise est la couronne Islandaise, dénommée króna et désignée par ISK. Les distributeurs peuvent être assez rares en Islande, reflet d’un pays plutôt vide, un village pouvant se limiter à une ferme. Anticipez en retirant de l’argent local à Reykjavik. Vous pouvez néanmoins régulièrement payer en euros dans les chambres d’hôtes, hôtels et restaurants.

Laissez un commentaire »

CommentLuv badge

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.