Choisir son GPS

96 vues Nico 29 mai 2019 0
Choisir son GPS

Les critères de choix


Les appareils GPS portatifs présentent plusieurs avantages par rapport aux smartphones ou aux unités de GPS classique qui sont souvent utilisées par les randonneurs amateurs pour la navigation. Les GPS de randonnée sont plus robustes et ont une durée de vie de la batterie beaucoup plus longue. Ils sont généralement alimentés à l’aide de piles rechargeables qui peuvent être remplacées par des piles jetables si la recharge n’est pas possible – par exemple dans des zones reculées et peu habitées. Mais surtout il offre une bien meilleure précision avec beaucoup plus d’options de personnalisation.

Avant d’acheter votre nouvel appareil, il faut se poser les bonnes questions :

  • Que voulez vous faire avec votre gps ?
  • Quelles type de carte voulez vous afficher ?
  • Faites vous uniquement des randonnées à la journée ou des randonnées itinérantes sur plusieurs jours ?
  • Utilisez vous votre gps toute l’année ou uniquement en été ?
  • Etes vous prêt à avoir un objet plus lourd pour avoir un écran plus grand et plus facile à utiliser ?
  • Ecran tactile ou pas ?
  • Fond de carte IGN au 1/25000 ?

Toutes ces questions  vont vous permettre d’identifier les différents modèles que vous pourrez acheter. De plus, il faudra faire attention au type de prise présent sur le gps, à l’autonomie générale de l’appareil, à l’étanchéité, au type de batterie (accus ou piles), à la taille de l’écran (qui influera forcément sur l’autonomie), aux accessoires fournis avec l’appareil…

Conception

La conception d’un GPS de randonnée est un critère primordial. En effet, l’appareil doit être robuste et composé de matériaux offrant une bonne résistance aux chocs et à l’abrasion. Un appareil GPS doit également être un minimum résistant à l’eau afin que vous puissiez l’utiliser en toute sécurité par temps de pluie.

Autonomie

L’autonomie d’un GPS de randonnée doit être d’au moins 10 heures afin de ne pas avoir à changer les piles trop souvent. Si vous aimez faire des randonnées de plusieurs jours, alors vous devez vous équiper impérativement d’un appareil à très longue autonomie pour ne pas vous encombrer à transporter des piles. Pensez à choisir des GPS à batteries intégrées, souvent plus efficace.

Récepteur

En plus du récepteur américain GPS (Global Positioning System, certains appareils prennent également en charge GLONASS – une alternative russe du GPS. Les appareils prenant en charge GPS et GLONASS localisent votre position plus rapidement et plus précisément. Ils sont également plus susceptibles de localiser votre position sur un terrain difficile (vallées étroites, bois denses, etc.). De plus, la précision de positionnement peut être augmentée avec la fonction WAAS qui fournit des corrections de signal GPS tandis que la vitesse de positionnement peut être améliorée avec la fonction Hotfix qui calcule et enregistre les positions des satellites pour les trois prochains jours.

Affichage

Pour un bon aperçu de la carte, un appareil GPS portable doit être équipé d’un écran d’au moins 3 pouces avec une bonne résolution. De nombreux appareils GPS modernes sont équipés d’écrans tactiles. Ils ne sont pas tous parfaits pour la randonnée par temps froid ou à haute altitude car ils sont difficiles à utiliser avec des gants. Cependant, les écrans tactiles vous permettent de faire fonctionner l’appareil plus rapidement et plus facilement. Ceux des appareils haut de gamme sont en général bien réactifs dans toutes les conditions.

Poids & dimensions

La randonnée et l’alpinisme nécessitent un équipement léger, car les équipements légers vous permettent de marcher plus vite et plus facilement. Quant à la taille, il va de soi qu’un appareil compact se transporte plus facilement.

Etanchéité

Un point très important : le GPS doit être résistant à l’eau et à la poussière. Il doit pouvoir supporter les effets de la pluie, du vent et du brouillard. La norme IPXX permet de connaître le niveau de protection contre l’eau et la poussière. Le premier X est pour le niveau de protection contre la poussière, le second concerne l’eau. Vérifiez bien la norme et prenez si possible un GPS avec la norme IPX7 (protégé contre une immersion dans l’eau 30 minutes à une profondeur de moins de 1 mètre).

Il y a d’autres normes :

  • IPX3 : Protégé contre l’eau en pluie jusqu’à 60° de la verticale et contre les les corps solides supérieurs à 2,5 mm.
  • IP5X : Protégé contre les poussières. Protégé contre les jets d’eau de toutes directions à la lance (buse de 6,3 mm, distance 2,5 m à 3 m, débit 12,5 l/min ±5%).
  • IP6X : Totalement protégé contre les poussières. Protégé contre les forts jets d’eau de toutes directions à la lance (buse de 12,5 mm, distance 2,5 m à 3 m, débit 100 l/min ±5%).
  • IPX7 : Protégé contre les effets de l’immersion temporaire (jusqu’à 1 m).

Cartographie

Dansle meilleur des cas, le GPS de randonnée est livré avec un logiciel de cartographie ainsi qu’une carte préchargée. Le logiciel vous permet de créer facilement des routes et des waypoints pour planifier votre voyage. Ces derniers peuvent ensuite être importés dans l’appareil.

De la mémoire est présente sur tous les GPS pour stocker les données mais en général cette mémoire est assez limitée. Il sera donc utile de vérifier que votre gps vous permet d’ajouter une carte externe pour augmenter la capacité de l’appareil et ainsi charger plus de cartes sans devoir effacer les anciennes. Certaines cartes peuvent en effet prendre beaucoup de place en particulier les cartes IGN au 1/25000 qui sont très détaillées. Certains appareils comme le Extrex 10 ou le Dakota 10 ne permettent pas de rajouter de la mémoire externe.

Spécificités

Les appareils GPS modernes indiquent non seulement votre position sur une carte, mais possèdent également d’autres fonctions utiles, telles qu’une boussole électronique et un altimètre barométrique. Une boussole et un altimètre fonctionnent même si le signal GPS n’est pas disponible. C’est donc utile lorsque vous faites de la randonnée dans des zones denses, où il peut être difficile d’obtenir un signal. Certains appareils GPS peuvent également être connectés à d’autres appareils tels que des smartphones, des appareils photo (par exemple la caméra d’action Garmin Virb), des moniteurs de fréquence cardiaque et des capteurs de température. Ces appareils peuvent ensuite être commandés directement à partir de l’unité GPS, qui peut également afficher des informations différentes de chaque appareil (par exemple, les notifications d’un smartphone, la fréquence cardiaque d’un moniteur de fréquence cardiaque, etc.). Ce sont bien entendu des plus qui étendent les fonctionnalités du GPS de randonnée.

 


Les différents types de GPS


Si vous pensiez qu’il n’existait qu’un seul et unique type de GPS de randonnée, vous vous trompez. En effet, plusieurs catégories de produits existent sur le marché. Certains modèles regroupent plusieurs de ces catégories, de ce fait ils sont plus polyvalents.

GPS de randonnée étanches

Les GPS de randonnée étanches sont très pratiques pour toutes les activités nautiques et marines. La plupart des GPS sont imperméables, néanmoins ils ne disposent pas tous des mêmes normes. Certains seront splash-proof alors que d’autres pourront être utiliser à 100 mètres de profondeur.

GPS de randonnée connectés

Les GPS connectés sont très recherchés car ils étendent les fonctions de l’appareil. Vous avez le choix avec le partage sans fil des données, les notifications intelligentes, les capteurs et objets connectés, ou bien tout à la fois !

GPS de randonnée montres

Les montres GPS sont de plus en plus populaires. Très utile pour la navigation, ce type de GPS est plutôt utilisé pour la course ou toute activité physique qui demande un suivi de performance. En effet, la plupart des données sont axées sur le fitness mais les modèles les plus hauts de gamme mettent également à disposition un logiciel de cartographie.

GPS de randonnée Trackback

Les appareils de type Trackback sont assez particuliers. Ils n’offrent pas de carte mais simplement une fonction de retour à l’emplacement. Ils sont idéaux pour les aventuriers qui veulent s’équiper d’un simple et petit appareil leur permettant de retrouver leur chemin en toutes circonstances.

 


Foire aux Questions


Peut-on partir en expédition uniquement avec un GPS ?

Vous ne devez jamais compter uniquement sur un GPS de randonnée. Il se peut qu’un problème survienne lors de votre randonnée, que l’appareil n’ait plus de piles/batterie ou bien perte du signal GPS. Il est recommandé de toujours apporter une boussole et une carte en guise de sécurité lorsque vous vous aventurez dans un territoire inconnu.

Vaut-il mieux choisir un GPS à bouton ou écran tactile ?

Les unités GPS avec boutons sont généralement plus fiables que les écrans tactiles dans des conditions météorologiques extrêmes.

Peut-on utiliser mon GPS de randonnée en condition extrême ?

Normalement oui. Vous devez simplement vérifier que ce dernier soit étanche et résistant aux températures extrêmes.

Quel budget prévoir ?

Le prix d’un GPS de randonnée varie de 50 à 400 €. Même pour de la randonnée régulière il n’est pas particulièrement nécessaire d’opter pour du haut de gamme, qui se distingue surtout par la multiplication des options. Par contre il est tout de même préférable d’acheter tout de suite un modèle milieu de gamme, qui propose un bon rapport qualité-prix et une vraie valeur ajoutée par rapport au smartphone.

Il faudra prévoir également un budget pour les cartes que vous allez devoir acheter. Si vous faites toujours vos randonnées dans la même région, vous pourrez acheter les fonds de carte IGN de votre département ou d’une zone précise si vous êtes à la limite entre plusieurs département. Vous pourrez par la suite acheter les cartes en fonctions de vos besoins.

Vous pouvez aussi commencer avec des cartes gratuites embarquées dans le gps mais elles seront beaucoup moins précises que les cartes au 1/25000 de l’IGN. On ne peut que vous conseiller ces cartes qui sont vraiment très faciles à utiliser. Si vous avez un smartphone, vous pouvez utiliser la version gratuite d’iPhiGénie pour vous en convaincre. On a essayé et on a même fini par acheter l’application sur notre smartphone car les fonds de carte IGN sont parfait pour la randonnée et sur une grand écran c’est un plaisir de suivre un sentier sur le téléphone.

Vaut il mieux un GPS de randonnée ou un smartphone ?

Quand on est un randonneur occasionnel, le smartphone est largement suffisant. Il suffit d’y télécharger une application GPS pour randonneur et le tour est joué. Enfin presque, car il faut se méfier de la batterie vite limitée sur un smartphone.

Et c’est bien la batterie qui fait toute la différence. Le GPS fonctionne avec des piles ou une batterie rechargeable. On peut donc prévoir dans son sac de quoi changer de batterie en cours de balade. De plus, si les GPS rando premiers prix ne proposent que 5 h d’autonomie, le milieu de gamme monte jusqu’à une vingtaine d’heures et le plus haut de gamme offre 50 h d’autonomie.

Par ailleurs les amateurs de randonnée hivernale préféreront également un GPS plus facile à manipuler avec des gants (quand il est bien choisi) et plus résistant.

Comment fonctionne un GPS de randonnée ?

Pour utiliser un GPS randonnée, il faut appliquer la même règle que pour toute autre randonnée : se préparer chez soi, avant le départ. Pour cela, on s’installe sur son propre ordinateur, soit sur le logiciel du GPS, soit sur un autre site pour y télécharger un circuit de randonnée tout prêt (sur IGN rando, Skitour, Utagawa VTT). Et une fois qu’on y a trouvé son itinéraire, il suffit de cliquer sur « exporter sur GPS ».

On ne peut se servir d’un GPS randonnée que lorsque l’on sait où l’on veut marcher. Le vocabulaire est quasiment toujours le même d’une marque à l’autre, mais il est préférable de consulter le mode d’emploi. Souvent on parle de « trace » pour signaler que l’on suit l’itinéraire choisi. On peut aussi se déplacer d’un way point à un autre, c’est à dire d’un point de route significatif (sommet, col, lac, refuge, point de vue) à un autre.

Dans tous les cas, il faut toujours avoir une carte papier avec soi (le GPS n’est qu’un accessoire qui peut tomber en panne comme n’importe quoi d’autre) et je vous conseille de bien prendre en main votre GPS avant de vous enfoncer dans une forêt ou sur une montagne inconnue.

 

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.