Se Protéger du soleil

1 102 vues Nico 28 décembre 2017 0
Se Protéger du soleil


La protection des crèmes solaires


Le rôle essentiel des crèmes solaires est de protéger contre les UVA et UVB, responsables des coups de soleil, du vieillissement de la peau, et de cancers. Chaque crème solaire possède un indice de protection IP, appelé plus précisément Facteur de Protection Solaire (FPS ou en anglais Sunburn Protection Factor – SPF), signalé très distinctement sur les crèmes solaires. La signification du FPS est le facteur de division d’exposition aux UV : un indice 20 signifie que la peau protégée reçoit 20 fois moins d’UV que la même peau exposée non protégée.


La valeur des indices


Avec un indice compris :

– entre 0 et 4, on considère que la crème n’apporte aucune protection.

– entre 6 et 10, la protection est faible

– entre 15 et 20, la protection est moyenne

– entre 30 et 50, la protection est haute

au-delà de 50, la protection est très haute, ou qualifiée d’écran total.


Quel indice pour quel type de peau, en fonction de l’ensoleillement


Peaux très claires et enfants Peaux Claires Peaux Mates Peaux Très Mates
Ensoleillement Très fort 50+ 50 30 20
Ensoleillement Fort 50 30 20 10
Ensoleillement Modéré 30 20 10 6 à 10
Ensoleillement Faible 30 20 6 à 10 6 à 10


Quelques conseils supplémentaires


Employez un écran solaire n’empêche pas de bronzer, au contraire. Le bronzage final ne sera que plus beau et plus durable, car l’écran solaire protège des brûlures et de la desquamation. Le bronzage sera donc plus progressif, plus uniforme, et moins dangereux pour la peau.

Lorsque les lèvres sont exposées aux rayons du soleil, elles peuvent gercer, notamment lorsqu’elles sont également exposées au froid extrême et au vent en haute montagne. Il est donc important de les protéger, comme la peau, à l’aide d’un stick à lèvre.

A la montagne, l’intensité des rayons solaires augmentent de 12% tous les 1000 mètres et la neige réfléchit 5 fois plus d’UV que le sable de la plage. Il est donc nécessaire d’utiliser des produits spécifiques à la montagne ; notez que les formules « anti-froid » apportent une hydratation longue et durable, avec une protection contre le froid et les vents extrêmes.

Attention aux nuages ! Une légère couverture nuageuse laisse passer jusqu’à 80% du rayonnement UV.

La durée de vie d’un flacon de crème solaire est indiqué par un logo, qui indique le nombre de mois de validité du produit, après ouverture du flacon.


Quelques conseils


De nombreuses lunettes de soleil à bas prix peuvent représenter un réel danger pour nos yeux si on ne prête pas attention au degré de protection solaire qu’elles offrent.
En effet, bien que la teinte des verres limite l’éblouissement, ceux-ci sont bien souvent inefficaces en matière de filtration aux  rayons UV. Aussi, pour ne pas risquer de s’abîmer la vue ou de se brûler la peau, quelques vérifications s’imposent lors de l’achat du modèle.

  • N’acheter que des lunettes comportant un marquage CE indélébile (de préférence livrées avec une notice en français).
  • Choisir un indice de protection au minimum égale à 3 en été. Utiliser des lunettes d’indice 4 en haute montagne, en bateau ou dans les pays chauds.
  • Préférer les formes enveloppantes à branches larges qui couvrent  les yeux, les paupières et le contour de l’oeil (surtout en cas de phénomène de réverbération).
  • Pour les enfants, choisir un modèle d’indice 3 ou 4 , en privilégiant les lunettes équipées de verres organiques et d’une coque protégeant le contour des yeux.

Bon à savoir : les lentilles de contact possèdent généralement un filtre UV qui protège efficacement l’oeil des UV. Toutefois, lors d’expositions prolongées à un rayonnement intense, il est conseillé de vêtir une paire de lunettes afin de protéger les yeux et la peau.


Les verres et les traitements


Les types de verres. Le verre dit « minéral » résiste mieux aux rayures tandis que le verre « trempé » est conçu pour ne pas se briser lors d’un choc.
Destinés aux enfants et aux plus maladroits d’entre nous, les verres « organiques » (plastique) sont à la fois légers et quasi incassables.

Les traitements du verre

  • Traitement polarisant : il atténue la réverbération et l’éblouissement. Il est particulièrement utile en montagne ou pour conduire en plein soleil.
  • Traitement anti-reflets : il diminue la réflexion de la lumière vers les yeux. Il améliore le confort visuel pour la conduite en été.
  • Traitement anti-rayures. Il renforce la résistance des verres aux frottements. Il peut intéresser les sportifs, les globe-trotteurs.

bien choisir ses lunettes


Voici les trois critères principaux pour vous aider à chosir vos lunettes de soleil :

Les risques du rayons UV (ultravilolets). Lorsqu’une personne s’expose à la lumière du soleil sans protection, les rayons lumineux atteignant l’oeil peuvent provoquer, lorsqu’ils sont puissants et nombreux, une brûlure de la paupière et une inflammation de la conjonctive (membrane tapissant l’oeil) ou un oedème de la cornée (partie transparente du globe oculaire).
Des études médicales prouvent également que les rayons du soleil augmentent à long terme, le risque de contracter une cataracte (opacification du cristallin provoquant une vision floue) et une dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).
En milieu neigeux ou à proximité de la mer, le risque de lésion est accru par les phénomènes de réverbération. L’altitude augmente également les effets néfastes du soleil car l’atmosphère laisse passer une plus grande quantité de rayons jusqu’à l’oeil.
En cas d’exposition à ce type de rayonnement intense, un individu non-protégé risque alors la Photokératite, également appelée cécité des neiges. Elle  provoque un aveuglement momentané et des lésions parfois irréversibles du globe oculaire (irritations, picotements et larmoiements chroniques…).

L’indice de protection des lunettes. Lorsque l’on s’apprête à acheter des lunettes solaires, il est impératif de vérifier qu’elles comportent la mention “CE”. Ce marquage indélébile généralement inscrit à l’intérieur de la monture, signifie concrètement qu’elles filtrent les rayons solaires. Toutefois, seul l’indice de protection s’échelonnant de 0 à 4, permet de connaître exactement le degré de filtration.
Pour les situations habituelles d’ensoleillement, la catégorie 3 offre un bon niveau de protection, tandis que les lunettes d’indice 0 à 2 seront utilisées uniquement par temps nuageux ou voilé.
Lorsque l’on se trouve en haute montagne, en pleine mer ou sous le soleil de pays tropicaux, il sera alors préférable d’opter pour des modèles de catégorie 4. Attention toutefois, ceux-ci ne sont pas recommandés pour la conduite car ils peuvent fausser la perception des distances.

La teinte des verres. En ce qui concerne la couleur des verres, seule la coloration grise restitue à l’identique les couleurs.
En revanche, il faut se méfier des teintes roses ou bleues qui modifient la vision des couleurs et peuvent se révéler dangereuses pour la conduite. Les teintes jaunes sont quant à elles, particulièrement adaptées aux pratiques sportives car elles offrent une bonne perception des profondeurs et renforcent les contrastes.
En règle générale, les ophtalmologistes conseillent aux hypermétropes de porter des verres verts, aux myopes de porter des verres marron. Dans tous les cas, il faut les essayer en extérieur pour réellement se rendre compte du confort visuel de chaque teinte.

 

De gauche à droite : Crème solaire Bioderma 50+ (****), Huile solaire Bergasol 50+ (****), Huile solaire 30 et 20 Bergasol (****), Soin après soleil Bergasol (***).

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.