Bagages et Avions

5 433 vues Nico 9 août 2018 0
Bagages et Avions

Difficile de prendre l’avion sans bagage, ne serait ce que pour un week end ! Cependant, quelques règles sont importantes à connaître, pour voyager sereinement et ne pas avoir de mauvaises surprises au moment de l’embarquement.


Les bagages en soute


Vous pouvez placer tous les objets que vous désirez dans un bagage en soute, en dehors « des explosifs, des liquides chimiques, des bouteilles de plongée et des thermomètres à mercure« , qui pourraient exploser ou contaminer toxiquement des zones lors du vol ou de la manutention.

Côté poids et dimensions, chaque compagnie possède ses propres critères et restrictions, que vous trouverez mentionnées sur votre billet électronique ou sur le site internet de votre compagnie aérienne. En général, de un à deux bagages sont autorisés par personne, en classe économique, en fonction de la durée du séjour. Chacun de ces bagages ne doit pas dépasser 1,5 mètres en sommant toutes ses dimensions (hauteur + largeur + profondeur > 1,5 mètre) et peser au plus 23 kg sur compagnie régulière et 15 kg sur les compagnies charter et low cost. En business class et en première, les passagers peuvent emporter jusqu’à 30 kg par bagage. Les excès de poids sont payables en supplément, souvent très chers : il faut compter au moins 10 euros par kilo excédentaire, à payer au comptoir de la compagnie au moment de l’enregistrement.

Lorsque vous présentez des bagages enregistrés, évitez cadenas et serrures : en théorie, tout bagage doit pouvoir être ouvert aisément pour contrôle.

Placez deux étiquettes comportant vos noms et adresses, l’un à l’extérieur et l’autre à l’extérieur, pour que l’on puisse rapidement vous identifier en cas de perte de vos bagages et de l’éventuel arrachage de l’étiquette extérieur.

Bon à savoir : les soutes des avions sont pressurisées et chauffées comme les cabines des passagers.


Le bagage cabine


En cabine, il est traditionnellement autorisé un bagage à main et un accessoire, c’est à dire un sac à main, un ordinateur portable ou un manteau. Les dimensions à respecter sont harmonisées au niveau européen : le bagage ne doit pas dépasser 55 cm x 45 cm x 25 cm, et ne doit pas dépasser 5 kg sur une compagnie charter ou low cost et 12 kg sur une compagnie régulière.

Dans vos effets cabine, il est interdit de transporter avec soi des instruments tranchants (ciseaux, couteaux, limes de métal) ou piquants (aiguilles longues). Les liquides, gels, pâtes et aérosols sont autorisés en cabine sous certaines conditions très strictes : le conditionnement de chaque produit ne doit pas excéder 100 ml et la contenance totale des flacons ne doit pas excéder 500 ml. La totalité de ces articles doit être placée dans un sac plastique transparent fermé, de 20 cm x 20 cm maximum. Un seul sac est autorisé par personne. Vous pouvez, à cette fin, utiliser un sac de congélation.

Attention, la pression est moindre dans une cabine d’avion. Méfiez vous donc des accessoires qui pourraient fuir, comme les stylos à cartouches ou les crèmes à tube peu étanche.

Notez que les achats en duty free ne sont concernés par ces mesures, pourvu qu’ils ne soient pas ouverts avant l’arrivée à destination.

Sur le site d’Air France, vous trouverez les préconisations suivantes :

« Pour votre sécurité, certains articles sont strictement interdits à bord. Le cas échéant, ils seront confisqués lors du contrôle de votre bagage :

  • Les armes blanches et tout objet coupant, contondant, métallique ou non‑métallique pouvant être utilisé comme arme (exemples : ciseaux à ongles, lame de rasoir…).
  • Les armes à feu.
  • Les cartouches et munitions pour armes de chasse ou de sport.
  • Les cartouches d’imprimante.
  • Les parfums au-delà de 100 ml par flacon.
  • Les aérosols à usage cosmétique au-delà de 100 ml par flacon.
  • Les combustibles des briquets.
  • Les batteries avec électrolyte.
  • Les batteries au lithium d´une puissance supérieure à 160 Wh.
  • Les feux d´artifices, pétards, feux de Bengale, fusées de détresse, pistolets factices, allume-feux, gaz lacrymogènes.
  • Les réchauds de camping, bouteilles de gaz, bouteilles de plongée à oxygène.
  • La peinture, le vernis, la laque.
  • Les matières toxiques, infectieuses et matériaux radioactifs.
  • Les produits chimiques, engrais, désherbants, pesticides, insecticides.
  • Les décapants, eau de Javel, chlore, lessive.
  • Les liquides inflammables type carburant, diluant, solvant, acétone.
  • Les thermomètres à mercure et baromètres. »

Valises perdues…


Cela arrive sur toutes les compagnies, même les régulières, avec des fréquences plus ou moins différentes (1 chance sur trois en arrivant à Cuba, par exemple !). En 2006, le record de perte a été attribué à… British Airways ! Gardez donc soigneusement le coupon d’enregistrement de votre valise et celui de la carte d’embarquement. Ces deux éléments sont en effet indispensables pour déposer une déclaration de perte, à remplir à l’aéroport, auprès du service bagage de l’aéroport d’arrivée.

La compagnie dispose de 21 jours pour retrouver le bagage. Au-delà, elle doit indemniser le passager d’un montant forfaitaire de 1200€, selon la convention de Montréal, adoptée en 1999 par toutes les compagnies de l’Union européenne. Hors Union, c’est la convention de Varsovie qui s’applique, qui prévoit un dédommagement de 20€ par kilo de bagages transportés.

Vérifiez également les conditions d’assurance de votre carte de crédit, qui peut également vous accorder une indemnisation.

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.