#624 : Visiter la cité oasis disparue de Merv

701 vues Nico 6 mai 2020 0
#624 : Visiter la cité oasis disparue de Merv

Idée #624 – Visiter la cité oasis disparue de Merv au Turkmenistan


Situé dans la province de Mary, au Turkménistan, le parc national historique et culturel de l’« Ancienne Merv » abrite la plus ancienne et la mieux préservée des cités oasis le long des Routes de la soie, en Asie centrale. Dès le IIIe millénaire avant J.-C., elle a hébergé une série de centres urbains et joué un rôle important dans l’histoire de l’Orient, lié à l’existence incomparable du paysage culturel et de l’exceptionnelle variété des cultures qui se sont développées successivement et ont multiplié leurs échanges au sein de cet oasis du Mourgab. La cité a atteint son apogée à l’époque musulmane, devenant une des capitales du califat arabe au début du IXe siècle, puis, aux XIe – XIIe siècles, la capitale de l’empire des Grands Seldjoukides. Le centre urbain historique se compose d’une série de cités fortifiées adjacentes : Erk Kala, Gyaur Kala et la cité médiévale de Sultan Kala, également appelée Marv al-Chahijan. L’oasis abrite aussi des monuments majeurs appartenant à différentes périodes historiques. On peut notamment mentionner les köchks, un des traits architecturaux les plus caractéristiques de l’oasis, les forteresses, ainsi que beaucoup de splendides mosquées et mausolées.

*Erk Kala (20 ha) est un site polygonal entouré de murailles et de fossés, dont des murailles subsistant encore sur quelque 30 mètres de long, et qui compte également une citadelle intérieure.

*Gyaur Kala est de plan approximativement carré, avec des murs atteignant environ 2 km de long. À l’intérieur subsistent les vestiges de plusieurs structures importantes : la mosquée centrale Beni Makhan et sa citerne, le stupa et le monastère bouddhistes, et l’« édifice ovale », qui se compose d’une série de pièces autour d’une cour, sur une plate-forme surélevée.

*Sultan Kala la médiévale a été fortifiée au XIe siècle, avec son mausolée du sultan Sanjar (1118-57) qui faisait à l’origine partie d’un grand complexe religieux. Les détails élaborés du mausolée, tels que l’élégant briquetage, le stuc sculpté et les peintures murales intactes, en font l’une des plus remarquables prouesses architecturales de la période seldjoukide. Les murailles (12 km) de la cité médiévale et celles de la citadelle (Chahriyar Ark) sont uniques ; elles illustrent deux périodes consécutives d’architecture militaire des XIe – XIIIe siècles, dont des tours, des poternes, des escaliers, des galeries et, à certains endroits, des créneaux. En sus de ces éléments urbains principaux, on dénombre plusieurs importants monuments médiévaux dans leur voisinage immédiat, tels que le mausolée de Muhammad ibn Zayd.

*La cité postmédiévale dite Abdullah Khan Kala présente des murailles d’un intérêt exceptionnel, car elles permettent de suivre de façon remarquable l’évolution de l’architecture militaire du Ve siècle avant J.-C. aux XVe – XVIe siècles après J.-C.

L’« Ancienne Merv » est aujourd’hui un vaste parc archéologique abritant les vestiges de centres de l’âge du Bronze (2500-1200 avant J.-C.) comme Kelleli, Adji Kui, Taip, Gonur Depe et Togoluk, de centres de l’âge du Fer (1200-300 avant J.-C.) comme Yaz/Göbekli Depe et Takhirbaj Depe, ainsi que le centre urbain historique et la cité post-médiévale d’Abdullah Khan Kala. La zone archéologique couvre une superficie de 353 ha !Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Allez, on essaie de comprendre où ça commence et ou ça finit !


video


C’est où ?


Merv, Turkmenistan

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.