#517 : Voir un Tigre volant en démonstration de chasse

125 vues Nico 7 janvier 2019 0
#517 : Voir un Tigre volant en démonstration de chasse

Idée #517  – Voir voler un hélicoptère d’attaque au sol Tigre


Les premières discussions franco-allemandes sur l’hélicoptère de combat Tigre ont eu lieu en 1975. En 1984, les gouvernements allemand et français définirent leur demande pour un hélicoptère multi-fonction pour le champ de bataille. Les entreprises retenues furent l’Aérospatiale et MBB qui travaillèrent en coopération et la production en série commença en 2002.

L’hélicoptère Tigre est équipé d’un rotor quadripale de 13 mètres de diamètre et motorisé par deux turbines MTR 390 de 1 285 ch de puissance chacune. Grâce au recours à une structure entièrement en matériaux composites, l’ensemble est allégé et s’en trouve plus maniable. Le poids du Tigre est ainsi de 40 % inférieur à celui de l’AH-64 Apache qui a servi de référence lors de la conception du Tigre. L’excellente manœuvrabilité lui permet de faire un looping, de se déplacer agilement à travers les différents théâtres d’opération, notamment les montagnes. Le Tigre peut aussi se déplacer en marche arrière à la vitesse de 70 km/h, ou en translation latérale. Le Tigre atteint la vitesse de 315 km/h (370 km/h en piqué) dans sa version HAD, avec une autonomie de 800 km sans réservoir supplémentaire.

Comme sur la plupart des hélicoptères de combat, pilote et chef de bord sont placés l’un derrière l’autre, ce qui permet de réduire la largeur de l’appareil à 1,1 m et donc sa vulnérabilité aux tirs frontaux ennemis. Le chef de bord est placé à l’arrière de l’appareil, légèrement surélevé par rapport à celui du pilote.

Le premier déploiement en opérations de l’hélicoptère  Tigre a lieu le , au profit des Forces françaises en Afghanistan. Deux de ces hélicoptères ont quitté l’Afghanistan après avoir effectué 4 215 heures de vol, en 600 missions d’appui et d’escorte, réalisées de jour comme de nuit, et tiré plus de 19 000 obus de 30 mm et 420 roquettes de 68 mm… Ca a un peu chauffé, peut-être presqu’autant que sur le tarmac du Bourget, avec ses 37°C. Allez, on regarde !



C’est où ?


Salon de l’Aéronautique et de l’Espace, aéroport du Bourget, France

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.