#515 : Visiter la bibliothèque du célèbre monastère d’Haghpat

561 vues Nico 7 juin 2019 0
#515 : Visiter la bibliothèque du célèbre monastère d’Haghpat

Idée #515 – Visiter le monastère de Haghpat en Arménie


[Classement UNESCO : échange d’influences – témoignage de tradition culturelle] Le monastère de Sanahin (en arménien Սանահին) et celui de Haghpat, se situent dans le marz de Lorri. Ces deux monastères byzantins, fondés pendant la période de prospérité de la dynastie de Kiurikian, furent d’importants centres de diffusion de la culture arménienne. Les deux complexes monastiques représentent la plus remarquable manifestation architecturale de l’art religieux arménien, né de l’alliance d’éléments de l’architecture religieuse byzantine et de l’architecture vernaculaire traditionnelle de cette région du Caucase, qui s’est développé entre le Xe et le XIIIe siècles.

Le monastère de Haghpat a été fondé au IVe siècle, sous le règne d’Abas Bagratouni. L’église principale, dite Sourp Nshan (« Saint-Signe »), a été construite sur ordre de la reine Khosrovanouch, femme d’Achot le Miséricordieux, pour assurer la longévité et la prospérité de ses fils, Smat et Gourgen. Après la chute des Bagratides, à Ani, en 1064, le monastère périclite, jusqu’à l’époque zakaride. Le monastère est alors très largement complété et agrandi, en parallèle de celle du monastère de Sanahin, et de celle de la forteresse de Kayan destinée à les protéger des troupes mongoles.

Après la prise d’Ani par les Mongols en 1236, les monastères sont mis à sac. Plusieurs fois reconstruits, ils sont de nouveau saccagés par les légions ottomanes de Timur. De 1759 à 1795, les monastères connaissent un nouvel âge d’or, développant leurs bibliothèques et leurs académies.

A Haghpat, l’église principale est dédiée au Sainte-signe (Sourp Nshan) et précédée d’un gavit ou narthex construit vers 1201. Le monastère abritait autrefois le mausolée du roi bagratide de Lorri Kuriké III. La deuxième chapelle est dédiée à Saint-Grégoire ; elle fut construite entre 1005 et 1025. Le monastère compte également une petite chapelle, Sainte-Mère-de-Dieu (Sourp Astvatsatsin).

Le monastère de Haghpat est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, l’institution considérant que « ce bien est d’une valeur universelle exceptionnelle et constitue un exemple remarquable de l’architecture religieuse qui s’est développée en Arménie du Xe au XIIIe siècles ». Allez, visite !


168″]


C’est où ?


Monastère de Hagpat, Lorri, Arménie

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.