#429 : Dîner à bord du mythique Orient Express

1 069 vues Nico 29 octobre 2018 0
#429 : Dîner à bord du mythique Orient Express

frIdée #429 – Dîner à bord du train Orient Express


L’Orient-Express est un train de luxe créé par la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (CIWL) qui, depuis 1883, assure la liaison entre Paris, Vienne, ainsi que Venise, à partir de 1919, et Constantinople, desservant plusieurs capitales de nations européennes. Dès son origine, l’Orient-Express conjugue innovation et raffinement. Surnommé « Le roi des trains, le train des rois », il est fondé sur l’innovation et les cabines sont équipées avec ce qui se fait de plus moderne pour l’époque : elles disposent d’un chauffage central, de l’eau chaude et de l’éclairage au gaz. Côté luxe, l’intérieur est tapissé et des lits impeccablement dressés, des peignoirs marqués du sceau de la compagnie attendent les voyageurs. On utilise les meilleurs matériaux: les draps sont en soie, les sanitaires en marbre, les coupes en cristal et les couverts en argent. Vingt cabines se transforment en salon durant la journée.

Avant la Première Guerre mondiale, la structure des voitures était en teck. Après 1920, elle devient métallique, ce qui supprime les craquements du bois. René Lalique conçoit la décoration intérieure des wagons-restaurants avec des panneaux de verre encastrés dans des boiseries d’acajou de Cuba. L’Orient-Express devient ainsi un terrain d’expression de l’Art Nouveau.

Parmi les personnalités qui rêvent alors dans les couchettes de l’Orient-Express, citons le roi Ferdinand de Bulgarie, l’écrivain russe Léon Tolstoï, l’actrice américaine Marlene Dietrich, le créateur des ballets russes Serge Diaghilev… Ce train de luxe est également emprunté par des aventuriers comme Lawrence d’Arabie, et des espions comme la célèbre Mata-Hari. Le mythe de l’Orient-Express se construit plus tard à travers la littérature et le cinéma. De nombreux auteurs y trouvent l’inspiration : Joseph Kessel, Ernest Hemingway et Agatha Christie. La romancière britannique y rencontre son époux et ses voyages à bord lui inspirent trois romans dont le célèbre Le crime de l’Orient-Express qui immortalisera le train, dans une enquête du célèbre Hercule Poirot. En 1963, James Bond y apparaît dans Bons Baisers de Russie.

La Seconde Guerre mondiale puis la partition de l’Europe entre Est et Ouest met l’Orient-Express en grand danger. Le dernier aller-retour Paris-Istanbul a lieu en 1977, à une vitesse de 55km/h en raison des nombreux barrages douaniers de la guerre froide. Aujourd’hui, il reste un train composé de 7 voitures, propriété de SNCF et classées monuments historiques. Elles se nomment Taurus, Anatolie, Flèche d’Or, Riviera, Train bleu, étoile du nord et Côte d’azur. On s’y est invité pour dîner, sur un tronçon historique de Paris à Epernay. Allez, on va enquêter avec Hercule !



C’est où ?


Paris Gare de l’Est – Epernay, France

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.