#363 : Observer un Manta Point

1 315 vues Nico 3 novembre 2019 0
#363 :  Observer un Manta Point

mvIdée #363 – Plonger sur un site de nettoyage de raies manta


La raie manta, appelée également diable de mer ou raie manta géante (Manta birostris) appartient à la famille des Mobulidae. Elle est présente dans les eaux tropicales, subtropicales et même tempérées du globe, de l’Océan Pacifique oriental, en passant par le Mexique, jusqu’au bassin Indo-Pacifique, toujours en association avec des îles océaniques très au large des côtes.

Cette raie est la plus grande de l’espèce pouvant atteindre jusqu’à sept mètres d’envergure pour deux tonnes. Elle possède deux grandes ailes, cinq paires de fentes branchiales sur la face ventrale, généralement blanche et marquée de taches variables sombres localisées dans la partie inférieure de l’abdomen. Ces dernières tâches contribuent à leur identification. La raie a une queue courte, ainsi qu’une tête relativement plate, munie de chaque côté de la bouche d’extension de nageoires pectorales, facilitant la canalisation vers la bouche du flux d’eau pour l’absorption de nourriture. En effet, la raie manta se nourrit en filtrant le zooplancton présent dans l’eau de mer. L’espérance de vie d’une raie manta est estimée à au moins 50 ans.

Ces raies, paisibles mais imposantes, se livrent à un rituel de nettoyage régulièrement, généralement sur des « cleaning stations » ou « manta points », constitués d’une zone très exposée au fort courant de la passe d’un récif externe. Les raies se présentent alors, et se succèdent en plusieurs tournées, pour bénéficier d’un nettoyage collaboratif de labres et de quelques autres petits poissons, qui se nourrissent des parasites de leur peau. Allez, on va observer les mantas à la station la plus proche !


video


C’est où ?


Archipel des Maldives

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.