#301 : Jouer à prison break dans le pénitencier de Saint Denis

3 200 vues Nico 23 août 2019 2
#301 : Jouer à prison break dans le pénitencier de Saint Denis

frIdée #301 – Visiter l’ancienne prison historique de Saint Denis à la Réunion


La prison de Saint-Denis a été fondée en 1718, et occupe l’espace à l’angle des rues Juliette Dodu et Labourdonnais de Saint Denis, dans un quartier où se côtoyaient les tribunaux, le greffe, la maison de police ainsi que la prison civile. La prison s’est agrandie au fil du temps, partiellement reconstruite à la fin du XVIIIe siècle, puis en 1829, avec la construction du « projet Dumas », consistant en un bâtiment à l’intérieur de la cour, pourvu d’un seul rez-de-chaussée, traversé en son milieu par l’entrée principale et qui recevrait les prisonniers blancs d’une part et qui servira, plus tard, à l’agrandissement du local destiné aux noirs. En 1836, décision est prise de construire un bâtiment de 33 m sur 6 m de large avec des murs épais de 60 cm le long de l’actuelle rue Juliette Dodu. L’année 1845 voit l’apparition d’un nouveau bâtiment destiné aux esclaves qui sera parallèle à celui de la rue Labourdonnais… Les modifications se poursuivent ainsi jusqu’au XXe siècle.

Les détenus étaient maintenus « libres » dans la cour intérieure durant l’ensemble de la journée, pour répondre au mieux à l’exiguïté des espaces intérieurs conjuguée à la surpopulation chronique de l’établissement. L’établissement était divisé en trois quartiers : le quartier des prévenus (en attente de jugement ou d’une décision en appel), le quartier correctionnel (domaine réservé uniquement aux condamnés selon la loi) et celui des femmes. Les cellules des quartiers disciplinaires et d’isolement se trouvaient dans la partie la plus ancienne de la maison d’arrêt,  au premier étage ;  il y faisait très chaud et la pénombre y était de mise. Sa capacité d’accueil était de 96 personnes, alors qu’elle en comptait régulièrement plus de 250… Toujours considérait comme vétuste – en 1842, le conseiller colonial Charles Féry-Descland en disait : « La commission a examiné la geôle de Saint-Denis. En général, elle a trouvé peu de propreté dans cet établissement. Elle a été péniblement impressionnée de la tenue des chambres et de la mauvaise odeur qu’elles exhalent. L’eau qui parcourt la cour est tout à fait insuffisante ; elle coule lentement dans une grande partie de l’établissement et dans un sillon découvert elle croupit et devient infecte” – la prison est définitivement désaffectée en 2008. Tiens bon, Scofield, on arrive !


video


C’est où ?


Prison Juliette Dodu, Saint Denis, Île de la Réunion, France

2 Commentaires »

  1. Avatar
    Nico 11 novembre 2017 at 22 h 30 min -

    Bonjour, perso j’ai fait très simple en obtenant les clés pour y rentrer… Mais difficilement reproductible car c’était lié à mon statut professionnel. Demander au service local de France Domaine ou à la mairie de la faire ouvrir pour les journées du patrimoine, ça vous permettra de faire un premier tour et de trouver ce que vous appelez une faille. Profitez rapidement, je sais que le projet immobilier de la prison consiste à en raser une grand partie.

  2. Avatar
    Xavier Celle 11 novembre 2017 at 20 h 36 min -

    Bonsoir, étant amateur d’exploration, j’ai vu votre billet sur la prison historique à La Réunion. Est ce que vous avez un moyen (une faille) pour pouvoir pénétrer dans les lieux ?

Laissez un commentaire »

CameraOnBoard.fr : 1000 idées d'aventures et de voyages autour du monde, en vidéos. L'oeil de l'action avec les moyens du bord.