#160 : Plonger dans un banc de requins Carcharhinus

828 views Nico 19 février 2014 2
#160 : Plonger dans un banc de requins Carcharhinus

Idée #160 – Plonger dans un banc de requins « Limbatus » en Afrique du Sud

Le requin bordé (Carcharhinus limbatus) est commun dans les eaux côtières tropicales et subtropicales du monde entier, et notamment en Afrique du Sud. Il a un corps épais, fusiforme avec un museau pointu, de longues fentes branchiales et pas de crête entre les nageoires dorsales. La plupart des individus ont des pointes ou des bords noirs sur les nageoires pectorales, dorsales, pelviennes et caudale. Il atteint une longueur maximale de 2,8 m. Requins rapides, énergiques chasseurs de poissons, les requins bordés sont capables de sauter hors de l’eau pour attaquer des bancs de petits poissons. Normalement méfiants envers l’homme, ils peuvent devenir agressifs en présence d’aliments et ont été responsables d’un certain nombre d’attaques sur les humains. Pour ces plongées, il est nécessaire de les attirer par feeding ; les plongeurs s’immergent alors dans le banc grandissant, qui finit par atteindre une vingtaine de requins, très curieux, taquins, et parfois inquisiteurs… Allez, on bulle (ça les fait fuir !).


C’est où ?

Umkoomaas, Afrique du Sud

Agrandir le plan

2 Comments »

  1. circuit afrique du sud 9 juillet 2013 at 15 h 08 min -

    ce doit être vraiment impressionnant! et tu n’avais aucune protection? franchement les requins m’ont toujours fascinés, mais en croiser un me tétaniserais mais alors en croiser une vingtaine qui rodent autour, je crois que je ferais une syncope! :)

  2. Nico
    Nico 10 juillet 2013 at 0 h 46 min -

    on est a minima assez concentré et attentif à ce qu’il se passe, surtout quand leur nombre devient croissant et qu’ils font preuve d’une certaine fébrilité… Pour les plongées libres comme celles là, il n’existe pas de protection particulière (ni débordoire, ni « arme », ni cage, ni « côte de maille ») ; le principal moyen de repousser un requin un peu trop inquisiteur et pressant est de lui lâcher un chapelet de bulles, les vibrations produites le faisant fuir aussitôt. Il est possible pour les non plongeurs ou les plus prudents de plonger en cage, comme cela se fait notamment pour le grand requin blanc, bien trop dangereux pour être observé directement sans protection :-)

Leave A Response »

Le blog de l'aventure - Aventure, voyage, plongée, sport extreme, bons plans - L'oeil de l'action, camera On board !